La mise en œuvre de la feuille de route de Madagascar à débattre à la réunion ministérielle de la COI

ecapital
3 Min de Lecture

Maurice sera représenté par son Premier ministre Dr Navinchandra Ramgoolam, et le ministre des affaires étrangères, Dr Arvin Boolell, les Comores par le ministre des relations extérieures et de la coopération, chargé de la diaspora, de la francophonie et du monde arabe, M. Bakri Ben Abdoulfatah Charif, la Réunion par le secrétaire d'Etat auprès du ministre d'Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, M. Edouard Courtial, Madagascar par la ministre des affaires étrangères, Mme Yvette Sylla, et les Seychelles par le ministre des affaires étrangères M. Jean-Paul Adam.

Outre les représentants des cinq Etats membres dont Comores, France/Réunion, Madagascar, Maurice et Seychelles, les principaux bailleurs de fonds et partenaires de la COI, assisteront également à ce 27ème conseil des ministres, notamment l'Union Européenne, l'Agence Française de Développement, l'Organisation Internationale de la Francophonie,  la Banque Africaine de Développement, la Banque Mondiale et le Programme des Nations Unies pour le Développement.

La mise en œuvre de la feuille de route de sortie de crise à Madagascar signée le 17 septembre dernier par des politiciens malgaches et ses modalités d'application, la lutte contre la piraterie maritime, l'amplification de la coopération économique et commerciale entre les Etats membres de la COI, et la promotion de la destination océan indien sous le label "Iles Vanille", seront entre autres les points chauds à discuter pendant cette rencontre ministérielle de la COI.

- Advertisement -

 Le futur secrétaire général, qui succèdera à l'Ambassadeur Callixte d'Offay en juillet 2012, sera désigné lors de la séance à huis clos des ministres et le conseil se terminera par la passation des pouvoirs entre la présidence sortante et la présidence entrante de la COI.

 Organe suprême et décisionnel de la COI, le conseil des ministres se réunit tous les ans pour échanger sur des sujets politiques d'intérêt régional, faire le bilan des actions menées pendant l'année écoulée et proposer des lignes directrices pour l'année suivante. Il délibère sur les dossiers préparés par les officiers permanents de liaison avec le concours du secrétariat général, dans les différents domaines d'intervention de la COI.