Toute activité syndicale des forces de l’ordre sera sanctionnée en Tunisie

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

S'adressant à la presse tunisienne, le Premier ministre provisoire a faut part, dans ce cadre, de son étonnement quant au communiqué rendu public par l'Union des syndicats des forces de sécurité intérieure, qui "incite à l'insurrection". Ainsi, "toute activité syndicale menée dans ce cadre sera sanctionnée conformément à la loi", a-t-il ajouté.

Evoquant le référendum auquel avaient appelées dernièrement plusieurs parties, M. Essebssi a souligné que ce référendum "ne relève pas seulement des prérogatives du gouvernement de transition", tout en précisant que l'organisation d'un référendum "peut faire l'objet d'une concertation entre toutes les parties présentes sur la scène politique nationale: président de la République par intérim, partis nationaux, haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique".

L'intervention du Premier ministre provisoire a fait suite à son allocution au peuple tunisien à travers laquelle, il a abordé plusieurs questions, notamment les récents événements enregistrés dans certaines régions du pays, l'emploi et le programme économique de la Tunisie, les relations tuniso-libyennes, le rôle de l'Etat dans l'établissement de l'ordre ainsi que l'importance de concrétiser l'état d'urgence.

- Advertisement -