Narcotrafic et football

ecapital
2 Min de Lecture

La police nationale espagnole a dévoilé hier tous les détails de l’opération Gibaldín qui a permis de démanteler un réseau de trafic de drogue aérien entre le Maroc et l'Espagne.

Les trafiquants quittaient Cadix (au sud de l'Espagne), tard dans la nuit ou dès les premières lueurs de l'aube, dans des avions de tourisme pour récupérer le haschich à Tanger et Larache (nord du Maroc). Il s'gissait habituellement de petits avions de type Cessna ou d'hélicoptères Alouette qui volaient très bas pour éviter les radars. A leur retour en Espagne, les narcotraficants atterrissaient au milieu des champs ou des forêts. Au total, 3 avions et 2 hélicoptères ont été saisis par la police.

L'enquête a pris plus d'un an car le mode opératoire du réseau était bien rôdé. Toutefois, un détail surprend. La marchandise n'était pas transportée n’importe quel jour de la semaine. Les vols coïncidaient toujours avec un grand évènement sportif, comme par exemple le match entre le Real Madrid et le FC Barcelone de la demi-finale de la Ligue des Champions de l’UEFA. Les trafiquants étant convaincus que lors des grand-messes footballistiques les forces de sécurité baissaient la garde et n’avaient d'yeux que pour le match.

- Advertisement -

La découverte d'un hélicoptère transportant 700 kilos de haschich le mois dernier a permis de précipiter le démantèlement du réseau.

Afriquinfos