Amnistie générale pour les détenus âgés de plus de 65 ans excepté ceux qui ont commis des crimes de sang

ecapital
2 Min de Lecture

«C'est avec joie que je vous communique ces décisions en guise de cadeau de cette fête de l'indépendance. Une réduction de 15 jours de peine est accordée aux détenus militaires et policiers ; une réduction de peine de 3 mois est donnée aux personnes jugées par tribunal civil et une amnistie générale est accordée aux personnes de plus de 65 ans sauf ceux qui ont commis de meurtre et de crime de sang », a affirmé Rajoelina.

Il a, par la suite, précisé que seule l'organisation d’élections d'une manière transparente et crédible et dans les meilleurs délais pourraient sortir Madagascar de la crise politique. « Nous avons une ferme volonté et une détermination inflexible, nous continuerons sur cette voie avec amour, assurance, conviction et solidarité. Avec l'aide de tous nos pays amis et alliés, nous tournerons résolument et très bientôt la page sur cet épisode sombre de la vie de notre Nation.», a-t-il continué.

Notons que Madagascar a obtenu son indépendance le 26 juin 1960. Depuis, elle a connu 9 chefs d'Etats, 4 ont été élus et 5 désignés par les pouvoirs en place. Andry Rajoelina est le dernier désigné par la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) malgache à diriger la HAT suite au départ de l'ancien président malgache, Marc Ravalomanana. Ce dernier a quitté le pouvoir en le donnant à un directoire militaire qui transmet de suite à Rajoelina en mars 2009.

- Advertisement -

Depuis, le pays a sombré dans une crise profonde et la communauté internationale a gelé les aides économiques et investissements à l'endroit du pays sauf les projets humanitaires et environnemental.