Ravalomanana pourrait rentrer avant les élections

ecapital
3 Min de Lecture

"L'objectif de notre mission est de trouver les conditions pour le retour au pays de l'ancien président malgache Marc Ravalomanana avant les élections", a indiqué l'émissaire de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) pour la sortie de crise malgache, le Dr Léonardo Simao, mercredi à Antananarivo.

La délégation conduite par Leonardo Simao, "tentera de convaincre les acteurs politiques malgaches d'accepter l'amendement de la feuille de route sur le retour de Ravalomanana", précise-t-il.

Cette précision de Simao a été la réplique des confusions apportées par la lettre du secrétaire exécutif, Tomaz Salomao datée du 17 juin dernier et qui a été adressée aux entités politiques malgaches mardi.

- Advertisement -

Cette lettre indique que les "autorités de transition doivent créer aussitôt que possible les conditions pour le retour au pays de tous les citoyens malgaches en exil pour des raisons politiques, y compris Monsieur Marc Ravalomanana. Monsieur Ravalomanana ne pourra rentrer au pays qu'après l'instauration d'un environnement politique et sécuritaire favorable".

Selon Simao, cette lettre n'est pas en contradiction avec la décision de la SADC à Sandton du 11 et 12 juin dernier. Et de préciser qu'aucune autre modification de la feuille de route ne serait plus dans l'ordre du jour de leur mission et qu'aucun remaniement du gouvernement n'est prévu jusqu' ici.

Afin de sortir Madagascar de la crise qui a débuté en décembre 2008 suite à une opposition entre Ravalomanana et Rajoelina, des accords ont été déjà signés en 2009 mais Rajoelina les a nié en organisant le référendum en novembre 2010 et mis en place la IVème république en décembre dernier.

La crise persiste encore, et une mission de la SADC a rédigé une nouvelle feuille de route en janvier de cette année et qui a été corrigée par Joaquim Chissano en mi-février.

Huit entités politiques malgaches l'ont paraphée en mars dernier et elle a été soumise à l'ordre du jour de la session extraordinaire de la SADC à Windhoek, Namibie le 20 mai dernier où il a été décidé de réunir toutes les parties prenantes à cette feuille de route les 6 et 7 juin dernier.

Cette mission de Simao en terre malgache finaliserait l'explication des confusions autour de cette feuille de route et la sortie de Madagascar de cette crise.