Les Béninois attendent toujours les élections locales qui devaient se tenir en 2013

Afriquinfos Editeur 5 Vues
3 Min de Lecture

La Cour constitutionnelle du Bénin avait décidé que la convocation du corps électoral pour les prochaines élections communales et municipales est subordonnée à l'achèvement du processus de correction de la LEPI.

Selon le président du Conseil d'orientation et de supervision, organe chargé de la correction de la LEPI, le député Sacca Lafia, la finalisation des opérations de correction du fichier électoral, à savoir l'audit participatif, la lecture optique, l' enregistrement complémentaire et le dédoublonnage, ne peut s' achever qu'en novembre 2014.

A cet effet, des voix s'élèvent pour suggérer la possibilité de se passer de cette LEPI pour organiser les élections locales.

Le parti politique Alternative Citoyenne appelle à la concertation immédiate des forces politiques et sociales pour " analyser les véritables conséquences de cette décision de la Cour constitutionnelle et de proposer les actions qui s'imposent".

Les partenaires techniques et financiers du Bénin ont aussi exprimé leur inquiétude devant le retard de la l'organisation des élections locales.

"La tenue des élections locales est indispensable pour ancrer la démocratie au plus près des citoyens et apporter de la légitimité au processus de décentralisation en cours au Bénin depuis la tenue des premières élections locales qui ont eu lieu en décembre 2002 et en janvier 2003", a indiqué Frémont Olivier, chef de file des partenaires techniques et financiers du Bénin, dans une récente déclaration.

Il a estimé que l'ancrage démocratique est un des atouts majeurs du Bénin apprécié au plan international.

"Pour le préserver, les élections, temps fort de la démocratie, doivent être organisées et planifiées en conformité avec la loi fondamentale en vigueur dans le pays et dans le respect du calendrier qu'elle établit", a-t-il affirmé.

En vue de la modernisation et la transparence du système électorale, le Bénin a expérimenté l'instrument moderne de développement qu'est la LEPI. Mais son élaboration a suscité beaucoup de controverses dans le rang de la coalition des partis politiques de l'opposition et des organisations syndicales qui dénoncent les dysfonctionnements constatés dans la réalisation de ce fichier électoral.

Après avoir évalué le contenu de la LEPI du Bénin et des fonctionnalités de son logiciel de gestion, une mission de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), commanditée par le président béninois Boni Yayi, a proposé le nettoyage et la mise à jour de ce fichier électoral avant les prochaines consultations électorales, notamment les municipales et communales.