Bénin : les magistrats béninois lèvent leur mot de grève assorti d’un ultimatum

Afriquinfos Editeur 5 Vues
1 Min de Lecture

Dans leur mot de grève, les magistrats réunis au sein de l'Union nationale des magistrats du Bénin (UNAMAB) ont exigé de l'exécutif béninois la cessation de la filature du juge Houssou Angelo, qui a prononcé le 17 mai dernier une ordonnance de non-lieu dans l'affaire portant sur la tentative d'empoisonnement du président Yayi Boni et la mise en place d'un dispositif pour assurer la sécurité de tous les magistrats.

Ils ont également demandé au gouvernement béninois la suspension de l'application des décrets portant sur les nominations à polémique intervenues en 2011 et la correction sans délai de toutes les nominations irrégulièrement faites.