Bénin : L’opposition condamne des exactions sur un ancien ministre

Afriquinfos Editeur 11 Vues
2 Min de Lecture

Dans un communiqué, "l'Union fait nation" indique que "Le Ministre Gaston Zossou, opposant politique bien connu a été ainsi traité comme l'aurait été un brigand de grand chemin. Ainsi se met en place une pratique politique et policière, faite d'exactions, de brimades, de traitements inhumains, pourtant proscrits par la Constitution et nos engagements internationaux", ajoute le communiqué.

La police a aussi interpellé le 1er août, un avocat, activiste de la société civile, Me Sambaou, gardé à vue durant plusieurs heures dans les locaux du commissariat central de Cotonou.

Des sources policières ont indiqué que des personnalités politiques et de la société civile tentaient de se rassembler au domicile de l'ancien ministre pour manifester sur les lieux du défilé en vue d' exprimer leur opposition à un projet de réforme constitutionnelle initiée par le Chef de l'Etat et déposée sur la table des députés. "Il s'agit là d'une voie dangereuse et il est temps d'y mettre fin. C'est pourquoi l'Union fait la Nation lance un appel pressant à tous ceux qui ont encore un brin de patriotisme dans le sang, aux femmes, aux jeunes et aux travailleurs afin qu'ils redoublent de détermination et d'initiatives pour dire non au pouvoir corrompu et affameur de Yayi Bon", poursuit le communiqué.