Subite disparition de Michael Benjamin: Nouvelle perte immense pour la musique afro!

Port-au-Prince (© 2022 Afriquinfos)- A l’instar d’un Papa Wemba qui a rendu l’âme sur scène, le célèbre chanteur haïtien Michael Benjamin alias ‘’Mikaben’’ est décédé le samedi 15 octobre alors qu’il prestait à l’Accor Arena de Paris. Sa disparition soudaine a mis en émoi de nombreuses personnalités du monde culturel, politique mais aussi économique, tant l’artiste a marqué différentes générations par son talent et sa créativité.

Découvert en 1999, lors du concours ‘’Chante Nwèl’’ en Haïti, Mikaben aura pendant plus de deux décennies fait danser tout un continent et au delà. Il meurt tragiquement des suites d’une crise cardiaque devant un public estimé à 20 000 personnes sur une scène parisienne. C’était samedi dernier alors qu’il voulait d’interpréter son tube «Ou pati» lors des retrouvailles du groupe Carimi.

L’annonce du décès à tout juste 41 ans du célèbre chanteur, compositeur, guitariste et producteur, a provoqué une vague des réactions parmi ses fans et de nombreuses personnalités à commencer par le Premier Ministre haïtien. Ariel Henry : ‘’Je suis bouleversé par la nouvelle de la mort subite du jeune et très talentueux artiste Michael Benjamin «Mikaben». C’est une grande référence de la musique haïtienne qui vient de s’éteindre. Le pays et la jeunesse haïtienne ont perdu une belle âme. Je présente mes condoléances à sa famille, ses amis et à la communauté musicale dans son ensemble’’.

Il est imité par le Ministre de la Culture, Emmelie Prophète Milcé, qui estime que ‘’son départ est une perte énorme pour le pays et pour la musique haïtienne, et s’incline devant la dépouille de ce grand artiste et présente ses sympathies à sa famille, à ses parents, au secteur culturel attristés’’.

La ministre du Tourisme Luz Kurta François adresse pour sa part, ‘’ses sympathies les plus sincères à la famille, aux amis et fans éplorés de l’artiste Mikaben, auteur-compositeur de la célèbre chanson «Ayiti Se», un véritable Hymne au tourisme haïtien. Mikaben fut un véritable ambassadeur d’Haïti, avec un talent extraordinaire qui transpirait dans chaque chanson et collaboration. Il est parti entouré de l’énergie et de la lumière de ses fans, fidèle jusqu’au bout à son art et à son amour pour l’alma mater. Il nous manquera à tous !’’, a-t-elle déclaré.

La star internationale d’origine haïtienne, Wyclef Jean y est aussi allée de son hommage sur Twitter: «Repose en Paix Roi Mikaben, parti trop tôt». Né à Port-au-Prince en 1981, Mikaben, grand défenseur de la musique Kompa, se fait vraiment connaître dès 2005 à la tête du groupe compas Krezi Mizik avant de signer chez ‘Warner Music France’ en 2016 avec le titre ‘Ti pam nan’. Celui qui est considéré comme un ‘’patrimoine d’Haïti’’ par la chanteuse Tamara Suffren s’éteint donc à 41 ans.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés