Service de la dette: Le G20 offre un ballon d’oxygène d’un an à 44 pays africains

Service de la dette

Service de la dette | Ce mercredi, les ministres des Finances du G20 ont tablé sur une suspension temporaire du service de la dette des pays les plus pauvres.  Une action à laquelle participeront tous les créanciers publics bilatéraux, et à laquelle le G20 appelle les créanciers privés à y mettre la main.

Un communiqué publié à l’issue d’une réunion virtuelle entre les ministres des Finances et les banquiers centraux du groupe G20 ce mercredi 15 avril, indique que ces derniers approuvent leur aval à une suspension provisoire du service de la dette des pays les plus pauvres.

Service de la dette : Suspension de la dette

« Nous nous sommes mis d’accord sur une approche coordonnée avec un échéancier commun fournissant les principales caractéristiques de cette initiative de suspension du service de la dette », mentionne la note.  à la pandémie qui a contaminé à ce jour plus de deux millions de personnes dans le monde.

Tous les créanciers publics bilatéraux participeront à cette initiative de suspension de la dette, précisent les ministres et banquiers centraux du G20, dont font partie entre autres la France, les États-Unis, la Chine et la Russie.

Ils appellent dans le même temps les créanciers privés à s’accorder sur une initiative sur des termes comparables, et demandent aux banques multilatérales de développement d’étudier les moyens de suspendre le service de la dette.

Ce moratoire durera jusqu’à fin 2020 mais la question d’une éventuelle prolongation sera examinée d’ici la fin de l’année, ajoutent les signataires du communiqué, aussitôt salué par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI).

Quelque 76 pays éligibles à ce moratoire

Mardi déjà, les pays du G7 avaient soutenu l’idée d’un moratoire sur la dette des pays les plus pauvres avait déjà reçu le soutien mardi, mais ces derniers avaient prévenu qu’ils attendaient l’aval de d’autres pays du G20, dont la Chine, principal pays créancier de l’Afrique, en accord avec le groupe de créanciers du Club de Paris.

Selon la France, quelque 76 pays – dont une quarantaine situés en Afrique subsaharienne – sont éligibles à ce moratoire qui pourrait concerner un total de 20 milliards de dollars en 2020.

Emmanuel Macron avait dans une interview diffusée mercredi matin sur RFI, défendu ce moratoire à même selon lui de laisser « les économies africaines respirer » le temps de la crise engendrée par l’épidémie

« C’est une étape indispensable et je pense que c’est une formidable avancée », avait déclaré le chef de l’État français. « Maintenant, elle doit précéder d’autres étapes sur lesquelles nous devons travailler, qui sont des étapes de restructuration de la dette africaine ».

I.N.

Ne ratez pas de nouvelles sur le Covid-19.

Coronavirus: Xi Jinping promet aide et matériel à l’Afrique

Au Burundi, préservé du Covid-19 par « la grâce divine », la vie suit son cours

Libye : le gouvernement de Tripoli annonce un confinement général

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Lutte contre le coronavirus : le groupe Orange participe à hauteur de 8 millions d'euros
L’état de la pandémie en Afrique au 21 juillet 2020
L’état de la pandémie en Afrique au 16 juillet 2020
Le Nord de la Côte d'Ivoire, asphyxié par le coronavirus
L’état de la pandémie en Afrique au aout 13 aout 2020
Ahmad Ahmad appelle à une solidarité mondiale pour contrer le Coronavirus  
Coronavirus : la crise du transport aérien perdura même après la pandémie
Guinée : Une mission de la Cédéao attendue à Conakry
Etat de la pandémie en Afrique au 30 juillet
Coronavirus : l'Afrique du Sud commence le déconfinement
Afrique : ces personnalités politiques emportées par le coronavirus
Malawi: le président baisse son salaire pour lutter contre le coronavirus
Soudan du Sud: le vice-président Riek Machar contaminé par le coronavirus
Coronavirus et investissement : ingrédients de la résilience de la locomotive de l’UEMOA
Coronavirus : un traitement « prometteur » à base de chloroquine à l’essai en France
Le Cameroun accusé d'avoir traité le coronavirus à la légère
L’état de la pandémie en Afrique au 21 mai
Covid-19 en Ethiopie : État d’urgence dans le second pays le plus peuplé d’Afrique
L’ex Président congolais, Yhombi Opango, nouvelle personnalité africaine victime du Covid-19
L’état de la pandémie en Afrique en date du 29 avril 2020
Burkina Faso : Message d’un Cardinal malade du Covid-19
Covid-19: Cuba au secours de l'Angola via la 'rééducation sanitaire' 
L’état de la pandémie en Afrique au 22 juillet
COVID-19: Plus de nouveau cas en Chine, 200 mille personnes infectées dans le monde

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés