Afrique : ces personnalités politiques emportées par le coronavirus

Personnalités africaines emportées par le coronavirus

Personnalités africaines emportées par le coronavirus | En Afrique, si les premiers cas de coronavirus détectés étaient en grande majorité des expatriés de retour sur le continent pour des raisons professionnelles et autres, très vite de nombreuses contaminations ont été enregistrées parmi la classe dirigeante. Des membres du gouvernement ou leurs collaborateurs qui de par leurs fonctions effectuent de nombreux déplacements. Si des cas de guérisons ont été signalés, on déplore également ces dernières semaines des décès parmi ces personnalités politiques.

Les personnalités politiques sont particulièrement touchées par le nouveau coronavirus en Afrique. Si aux premières heures de la pandémie sur le continent, les informations sur la contamination de telles ou telles membres de la classe politique, faisaient office de rumeurs, très vite, les concernés eux-mêmes ont dû, s’afficher et déclarer avoir contracté le virus. Ce fut le cas au Burkina-Faso où de nombreux membres du gouvernement ont été infectés. Pas moins de sept ministres ont officiellement déclarés leurs contaminations au Covid-19 et une parlementaire, la deuxième vice-présidente de l’Assemblée, Rose-Marie Compaoré, est décédée des suites de la maladie. L’annonce de ces contaminations dans les sphères décisionnelles et le décès de la députée, avaient servi d’électrochoc aux populations qui jusque-là, dans leur majorité prenaient encore la pandémie à la légère.

Personnalités africaines emportées par le coronavirus : 

« Les ravages (du virus) ne connaissent pas le genre, ni la classe sociale. Personne n’est épargné par ce virus qui infecte les chefs d’Etat, les ministres et les parlementaires (…), y compris le citoyen ordinaire (…). Le bon exemple commence par le sommet et le coronavirus n’est point une maladie de la honte. Les Burkinabè devraient disposer de l’information sur la santé de leurs gouvernants », avait alors déclaré l’opposant Ablassé Ouedraogo.

Le « pays des hommes intègres » n’est malheureusement pas le seul en Afrique où la classe politique subie des pertes dues au Covid-19. Plus récemment, le vendredi 17 avril dernier, la pandémie a emporté deux personnalités politiques : au Nigeria, c’est Mallam Abba Kyari, chef de Cabinet et bras droit de Muhammadu Buhari qui a succombé au Covid-19 après avoir été testé positif de retour d’une visite officielle en Allemagne en mars dernier ; en Guinée, le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni), Me Amadou Salif Kebe est lui aussi décédé à Conakry des suites du coronavirus.

Avant eux, en Libye, Khaled al-Mrimi, ex chef de l’Exécutif de la rébellion avait succombé au Covid-19. En RDC, Dédié Bandubola, le frère et Directeur de Cabinet de la Ministre de l’Economie, Acacia Bandubola est l’une des victimes du virus. Depuis cette dernière est aux devants de la sensibilisation dans son pays et appelle ses concitoyens à respecter les gestes barrières pour empêcher la propagation de la pandémie.

En Côte d’Ivoire, aucun décès parmi l’élite, mais ce sont deux poids lourds du pouvoir en place qui ont été contaminés. Amadou Gon Coulibaly, Premier Ministre et candidat déclaré à la prochaine élection et Ahmed Bakayoko, le ministre de la Défense. Si les deux personnalités ont entre temps annoncé leur guérison, ils n’ont pas échappé comme partout ailleurs sur le continent, aux commentaires de leurs compatriotes sur la nécessité de renforcer les systèmes de santé nationaux et de doter les centres de santé de matériels adéquats pour faire face à des crises sanitaires comme celui du Covid-19.

A la date du dimanche 19 avril, 21 096 cas confirmés de Covid-19 et 1 055 décès ont été enregistrés en Afrique.

Boniface T.

Ne ratez pas de nouvelles sur le Covid-19.

Covid-19 : L’ONU craint une montée de contaminations en Ethiopie en provenance d’Arabie

Rokia Traoré dans la peau d’Ambassadrice du HCR de bonne volonté pour l’Afrique de l’Ouest et centrale

Coronavirus : un traitement par transfert de plasma suscite l’espoir

Ces articles devraient vous intéresser :

Covid-19 : l'Egypte, au bord du précipice, résiste au virus
L’état de la pandémie en Afrique au 25 juin 2020
Le Burundi annonce ses deux premiers cas de Covid-19
La crise du coronavirus n’a pas impacté les réserves de change de la BEAC
Coronavirus: Le Maroc annule l'édition 2020 du festival Mawazine
Covid-19, l'Afrique du Sud va augmenter sa production de dexaméthason
Report de la COP26 : l’ONU rappelle que la science sur le climat n’a pas changé, il faut continuer l...
L’état de la pandémie en Afrique au 23 avril 2020
Engagement du G20 sur la dette : Tidjane Thiam réagit
Sénégal : le président en quarantaine après un contact avec un malade du Covid-19
L’état de la pandémie sur le continent au 15 mai 2020
Covid-19 au Niger : Le parlement proroge l'état d'urgence sanitaire pour 03 mois
Mali : KeyOpsTech signe un partenariat avec ‘La Poste du Mali’ et dresse un bilan positif de son act...
La rentrée politique de Barack Obama : contre le Covid-19 et Trump
Covid-19 : la BCEAO accompagne les entreprises incapables de rembourser leurs crédits
Maroc : 60 contaminations en prison
Se relever de la Covid-19 : les pistes de solutions de la Banque mondiale pour les États pauvres
Covid-19: Cuba pas en quête de reconnaissance en envoyant des médecins dans des pays frappés (Diplom...
Covid-19: L'Afrique du Sud franchit la barre des 10 mille contaminations, record africain
Manu Dibango, la légende de l’Afro-Jazz décède du coronavirus
Ethiopie: la peur du virus s'est diluée, au moment où il se propage
L’état de la pandémie en Afrique au 3 juillet 2020
Avec le premier cas enregistré au Lesotho, tout l’Afrique est déjà atteinte par le coronavirus
Covid-19 : Mali, premier pays africain à obtenir un moratoire sur sa dette

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés