Ceux qui ont repris et ceux qui ont arrêté : les championnats africains inégaux face au Covid-19

Les championnats africains inégaux face au Covid-19

Les championnats africains inégaux face au Covid-19 | La confédération Africaine de Football (CAF) a invité ses fédérations membres à donner leur position sur la reprise ou non de leur championnat à l’arrêt depuis plusieurs semaines en raison du Coronavirus. Lundi le 04 mai, certaines parmi elles, ont clarifié leurs intentions.

C’en est fini du championnat de football au Burkina Faso pour le compte de la saison sportive 2019-2020. Réunis ce lundi, les membres du Comité d’urgence de la Fédération Burkinabé de Football (FBF) ont décidé « d’une annulation rétroactive de toutes les compétitions non débutées et non achevées ». Ces compétitions sont considérées comme n’ayant jamais eu lieu. Est concerné notamment le Championnat national D1 qui est considéré comme une saison blanche. La conséquence est que l’équipe championne de la saison passée Rahimo FC, est de nouveau qualifiée pour la Ligue des Champions africaine tandis que Salitas FC, vainqueur de la Coupe national 2019, ira  en Coupe de la Confédération. Le championnat de D1 2020-2021 se disputera avec 18 équipes dont les deux équipes vainqueurs des poules A et B du championnat D2 achevé, à savoir les Léopards de Saint Camille et Vitesse FC.

Les championnats africains inégaux face au Covid-19 : Poursuite des compétitions au Mali

Au Mali voisin, les autorités sportives ont pour leur part décidé de la poursuite de leurs compétitions. Dans un courrier adressé à la Ligue Régional de Football ainsi qu’aux clubs, la Fédération Malienne de Football, a informé de sa décision de « poursuivre le championnat National Ligue 1, Orange 2019-2020, jusqu’à son terme ainsi que la Coupe du Mali, dès que la situation sanitaire du pays le permettra conformément aux consignes des autorités publiques ».

Les amoureux du sport roi au Sénégal, sont suspendus à une décision de la Ligue Professionnel de Football. Ce lundi encore, son Président Amadou Fall,  n’excluait pas l’une ou l’autre des options : « On ne sait pas quand cela va se terminer. Mais la possibilité de reprise également du championnat professionnel est toujours envisageable. Ce qui fait donc qu’il est difficile, à la limite même prématuré aujourd’hui, de parler d’arrêt de la saison. Mais dans tous les cas, les deux schémas doivent être envisagés. Si on ne veut pas que cette pandémie n’impacte l’autre saison à un moment donné, il faut s’arrêter. Nous sommes en train de réfléchir pour, d’ici juin ou juillet, voir s’il faut arrêter ou poursuivre la saison », a-t-il déclaré.

Au Maroc faudra attendre le 7 mai prochain pour être fixé sur le sort du championnat. Dans un communiqué signé du Comité Directeur de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), il est écrit qu’à cette date, se tiendra une réunion en visioconférence à laquelle prendront part, des représentants des instances médicales de la FRMF et de la Ligue Nationale du Football Professionnel (LNFP). Par contre en Tunisie, c’est déjà dit, le Championnat arrêté depuis le 16 mars à 16 journées, reprendra dès que les conditions sanitaires le permettront. Dans un plan de reprise dévoilé le 02 mai dernier, il est prévu, un retour à l’entrainement de façon individuelle pendant une semaine, puis les entraînements collectifs pendant 3 semaines. Ensuite démarreront les matchs de championnats ponctués par de fréquents tests de dépistage au Covid-19. En outre, la Fédération Tunisienne de Football (FTF) envisage, pour limiter les déplacements des équipes et limiter les risques de contamination, que tous les matchs du championnat qui se joueront à huis clos, soient regroupés dans la capitale Tunis.  

Les jours qui viennent, les différentes fédérations du continent devront décliner leur option s’agissant de leur championnat.

Boniface T.

Ne ratez pas de nouvelles sur le Covid-19.

Aubameyang invité à rejoindre un club plus huppé (Président de la FEGAFOOT)

Élection du prochain patron du foot ivoirien: Drogba toujours au centre des attentions

Chambre africaine de l’énergie : un accord entre l’Opep et l’Opep + urge pour sauver l’industrie pétrolière africaine

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés