Covid-19 : les 36 bénéficiaires de la suspension de la dette africaine s’entre-déchirent

Dette africaine

Dette africaine | La «magnanimité» du G20 envers 36 pays africains pour amortir le choc économique lié aux répercussions de la Covid-19 n’a pas reçu le même accueil sur le continent. Le géant ouest-africain avec à sa suite une dizaine de pays voient d’un mauvais œil cette suspension des services de la dette, tandis que d’autres pays sont prêts pour bénéficier des ressources disponibles grâce à ce moratoire des pays du G20.

 

Dès l’annonce faite en avril dernier par le G20 et les institutions de Bretton Woods de suspendre pour un an le service de la dette pour les pays les plus pauvres, dont une quarantaine de pays africains, celle-ci a été diversement appréciée. Pour certains analystes, ce moratoire était perçu comme une bouffée d’oxygène qui permettrait à ces pays de mobiliser les ressources qu’ils auraient pu engager pour rembourser la dette publique pour engager la riposte contre la pandémie de coronavirus. Pour d’autres experts par contre, ce geste du G20 était tout simplement une « insulte à l’égard des pays pauvres » car il ne permettait ne permet ni d’enclencher un cercle vertueux ni de donner un coup d’arrêt au processus d’endettement chronique des pays africains. Ces derniers étaient plutôt partisans d’une annulation pure et simple.

Cette scission se retrouve également au niveau des Etats africains bénéficiaires de cette suspension. Avec le Nigeria comme tête de proue, ils sont une dizaine à savoir : le Bénin, le Burundi, la Guinée-Bissau, le Kenya, le Liberia, le Lesotho, Madagascar, l’Ouganda, le Rwanda, la Somalie et le Soudan du Sud, a décliné l’offre du G20. Ces pays estiment que cette mesure évaluée globalement à 12,1 milliards de dollars n’est pas suffisamment intéressante sur le plan financier et les exposent à une dépréciation de leurs notes. Selon une étude menée par l’ancien président Thabo Mbeki, l’Afrique aura globalement besoin de 100 milliards de dollars pour mener une riposte efficace contre la pandémie et se relever de ses conséquences économiques. On est donc bien loin du compte.

N’empêche, vingt-trois (23) (le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap Vert, la Centrafrique, les Comores, le Congo, la Côte d’Ivoire, l’Ethiopie, la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, le Mozambique, le Niger, la Sierra Leone, la RDC,  le Sénégal, la Tanzanie, le Tchad, le Togo et la Zambie) des 36  pays concernés par l’initiative du G20 y sont favorables.

Déjà à couteaux tirés au niveau de la CEDEAO sur le processus d’adoption de la monnaie commune l’ECO, les pays africains devront à nouveau batailler pour décider de la suite à donner à la suspension des services de leur dette.

 

Boniface T.

Ces articles devraient vous intéresser :

Kenya: les élèves et le système éducatif paient le prix fort face au Covid
Ne laissons pas la Libye se déliter (ONU)
Coronavirus : un traitement « prometteur » à base de chloroquine à l’essai en France
Le Covid-19 emporte la cinéaste panafricaniste Sarah Maldoror!
Le Rwanda opte pour le confinement pour stopper le Covid-19
Africa’s Pulse & riposte anti-Covid-19 : les décideurs africains tenus de réorienter leur stratégie ...
Deux instruments de financement d’urgence du FMI pour riposter contre le Coronavirus
Deuil: Le COVID-19 empêche Osange Silou-Kieffer de connaitre les meurtriers de son mari
Les 55è Assemblée annuelle de la BAD reportées en Août (Akiwumi Adesina)
Coronavirus : confinement prolongé à Alger et Rabat
Coronavirus: L’état de la pandémie en Afrique au 29 mai 2020
Burkina Faso : Un couple testé positif au coronavirus
L'épidémie de coronavirus va faire plonger la croissance du Burkina Faso
L’ex Président congolais, Yhombi Opango, nouvelle personnalité africaine victime du Covid-19
Coronavirus : l’Afrique face à la pandémie le jeudi 2 juillet
Kenya: le président s'excuse pour les brutalités policières
Covid-19: la Bceao prend des mesures urgentes pour gérer la pandémie
Sénégal : le président en quarantaine après un contact avec un malade du Covid-19
COVID-19: Importante donation de la Chine à 18 Etats africains, la pandémie loin d'atteindre son pic...
Après Fitch et Moody’s, Standard & Poor‘s dégrade la note de l’Afrique du Sud
La Covid-19, objet de friction diplomatique entre Arusha et Washington
L'aide extérieure sera essentielle pour soutenir l'Afrique contre le Covid-19 (FMI)
Coronavirus: l’état de la pandémie en Afrique au 6 juin 2020
Etat de la pandémie en Afrique au 30 juillet

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés