Covid-19 : les 36 bénéficiaires de la suspension de la dette africaine s’entre-déchirent

Dette africaine

Dette africaine | La «magnanimité» du G20 envers 36 pays africains pour amortir le choc économique lié aux répercussions de la Covid-19 n’a pas reçu le même accueil sur le continent. Le géant ouest-africain avec à sa suite une dizaine de pays voient d’un mauvais œil cette suspension des services de la dette, tandis que d’autres pays sont prêts pour bénéficier des ressources disponibles grâce à ce moratoire des pays du G20.

 

Dès l’annonce faite en avril dernier par le G20 et les institutions de Bretton Woods de suspendre pour un an le service de la dette pour les pays les plus pauvres, dont une quarantaine de pays africains, celle-ci a été diversement appréciée. Pour certains analystes, ce moratoire était perçu comme une bouffée d’oxygène qui permettrait à ces pays de mobiliser les ressources qu’ils auraient pu engager pour rembourser la dette publique pour engager la riposte contre la pandémie de coronavirus. Pour d’autres experts par contre, ce geste du G20 était tout simplement une « insulte à l’égard des pays pauvres » car il ne permettait ne permet ni d’enclencher un cercle vertueux ni de donner un coup d’arrêt au processus d’endettement chronique des pays africains. Ces derniers étaient plutôt partisans d’une annulation pure et simple.

Cette scission se retrouve également au niveau des Etats africains bénéficiaires de cette suspension. Avec le Nigeria comme tête de proue, ils sont une dizaine à savoir : le Bénin, le Burundi, la Guinée-Bissau, le Kenya, le Liberia, le Lesotho, Madagascar, l’Ouganda, le Rwanda, la Somalie et le Soudan du Sud, a décliné l’offre du G20. Ces pays estiment que cette mesure évaluée globalement à 12,1 milliards de dollars n’est pas suffisamment intéressante sur le plan financier et les exposent à une dépréciation de leurs notes. Selon une étude menée par l’ancien président Thabo Mbeki, l’Afrique aura globalement besoin de 100 milliards de dollars pour mener une riposte efficace contre la pandémie et se relever de ses conséquences économiques. On est donc bien loin du compte.

N’empêche, vingt-trois (23) (le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap Vert, la Centrafrique, les Comores, le Congo, la Côte d’Ivoire, l’Ethiopie, la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, le Mozambique, le Niger, la Sierra Leone, la RDC,  le Sénégal, la Tanzanie, le Tchad, le Togo et la Zambie) des 36  pays concernés par l’initiative du G20 y sont favorables.

Déjà à couteaux tirés au niveau de la CEDEAO sur le processus d’adoption de la monnaie commune l’ECO, les pays africains devront à nouveau batailler pour décider de la suite à donner à la suspension des services de leur dette.

 

Boniface T.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’état de la pandémie en Afrique au 28 juin 2020
L’état de la pandémie en Afrique au 21 mai
L’état de la pandémie en Afrique au 2 juin 2020
Covid-19 au Togo : inutile de compter sur la générosité d'Adebayor
Covid-19: Des fortunes africaines s'activent surtout au Nigeria et en Afrique du Sud 
Covid-19: la Bceao prend des mesures urgentes pour gérer la pandémie
Se relever de la Covid-19 : les pistes de solutions de la Banque mondiale pour les États pauvres
A Madagascar, l'armée livre une potion traditionnelle contre le Covid
Le Covid-19 plombe la South African Airways privée d'aide étatique
La Chine appelle davantage de soutien international à la lutte de l'Afrique contre le COVID-19
Coronavirus: l'Afrique a franchi le seuil des 1.000 décès
Idriss et Sabrina Elba veulent mobiliser 200 millions de dollars contre le Covid-19
Malawi: la justice réexamine l'annulation de la présidentielle
L’état de la pandémie du coronavirus en Afrique au 16 avril
Coronavirus : L’état de la pandémie en Afrique au 30 avril
Angola : un jeune abattu par un soldat parce qu'il ne voulait pas porter le masque
COVID-19/ la CAF reporte le CHAN 2020
Covid-19 : Les États ne doivent pas abuser des mesures d’urgence pour restreindre des contestations ...
Côte d'Ivoire: 250 milliards FCFA pour le cacao et les grandes cultures d'exportation
L’ONU appelle la population d’Afrique de l’Ouest à respecter les consignes pour vaincre le Covid-19
Coronavirus : le Sénégal va rouvrir les écoles en juin
Sénégal : L'ex-président tchadien Hissène Habré se voit accorder une sortie de prison de 60 jours en...
Tchad/Covid-19: 15 jours de prison pour les réfractaires au port de masque en public
Le Conseil de sécurité de l'ONU réclame la libération de Soumaïla Cissé

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés