CAN 2022: Nationalisme chauffé à blanc durant la remise de drapeaux aux sélections

Conakry (© 2022 Afriquinfos)- Comme le veut la tradition, les équipes nationales en lice pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) reçoivent des mains des premiers responsables du pays, notamment le Chef de l‘Etat, le drapeau, gage de mission et du soutien de tout un peuple. C’est l’occasion pour ces ambassadeurs de recevoir des encouragements mais aussi de sacrés coups de pression. Comme ce fut le cas pour le Syli National et les Lions de la Teranga.

En bon militaire qu’il est, c’est en des termes militaires que le président de la Transition en Guinée, Mamadi Douboumya, s’est adressé aux joueurs du Syli national en partance pour la CAN 2021. Il les a notamment envoyés en «mission» et visiblement, ils n’ont pas droit à l’échec.

«A travers vous, on doit sentir la grandeur du peuple de Guinée (…), à travers votre prestation on doit retrouver la dignité et la bravoure de ce peuple.  Je vous confie le tricolore national en ce jour solennel tachez de l’honorer, de le hisser très haut. C’est un privilège qui n’est pas donné à tout le monde. L’État cette année s’est saigné pour vous mettre dans toutes les conditions idoines. En plus nous avons misé sur le contenu local en portant notre choix sur un entraineur national. Une ancienne gloire de notre équipe nationale qui est M Kaba Diawara. Le peuple de Guinée est derrière vous comme un seul homme car vous êtes un symbole d’unité et de solidarité. La discipline à chaque instant, l’engagement à tous les moments», a déclaré Mamadi Doumbouya avant de tancer les joueurs avec cette phrase au relent de menace: «La coupe ou vous remboursez l’argent qui sera investi sur vous». La bande à Kaba Diawara sait ce qui lui reste à faire.

Le ton est le même du côté de Dakar où Macky Sall a remis le drapeau national à Aliou Cissé, Sadio Mané et cie. Le président sénégalais ne voit rien d‘autre que la victoire finale pour les Lions de la Téranga. «Cette fois-ci, je ne parle pas de finale mais de coupe. Il faudra vous battre pour nous ramener la coupe», a déclaré Macky Sall .

«Vous pouvez le faire. Vous êtes les meilleurs aux plans tactique, technique et qualitatif», a-t-il poursuivi en français, le reste étant à présent une question de «volonté» et de «combativité» selon lui. A compter du 9 janvier prochain, la course vers le titre sera très disputée, vu que toutes les sélections ont reçu pour mission de ramener trophée.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés