CAN 2022 : Janny Sikazwe ou l’art de créer des problèmes à l’arbitrage africain 

Yaoundé (© 2022 Afriquinfos)- C’est une polémique dont se serait bien passé le football africain en ce début de CAN 2021 au Cameroun. Ce mercredi alors que se disputait l’un des chocs de la phase de groupe entre le Mali et la Tunisie, l’arbitre Janny Sikazwe a fait basculer la rencontre dans l’inexplicable. Le sifflet Zambien a, à deux reprises sifflé la fin du match avant le terme des minutes réglementaires.

L’opposition entre les Aigles Maliens et les Aigles de Carthage a tourné à l’avantage des premiers. Une victoire (1-0) qui est finalement passée au second plan en raison des errements de l’arbitre de la rencontre. Alors que tout se passait bien jusque-là, l’arbitre zambien a donné une très mauvaise image de l’arbitrage africain. Il a d’abord commis une première erreur en donnant le coup de sifflet final à la 85ème minute. Face aux protestations du staff et des joueurs tunisiens, il se rendra compte de sa bourde et reprendra la partie.

Non content quelques minutes plus tard, à la 89ème et 46 s il donnera à nouveau le coup de sifflet final. Les 90 minutes règlementaires n’étaient pas encore écoulées, mais il ne donne pas, non plus, de temps additionnel. Pourtant, pas moins de neuf changements ont eu lieu, plusieurs arrêts de jeu également, notamment celui occasionné… par sa précédente erreur.  Fait encore plus surréaliste : le quatrième arbitre allait, pourtant, lever son panneau, pour annoncer le temps additionnel. Il n’en fallait pas plus pour que staff tunisien se rue sur l’arbitre zambien pour lui demander des explications. Leurs protestations n’y changeront rien et c’est finalement sous escorte que Janny Sikazwe quittera le terrain.

Cette fin de match peu ordinaire ne s’arrêtera pas là puisque près d’une demi-heure plus tard, la CAF ordonnait aux 22 acteurs de revenir sur le terrain pour terminer le match dans les règles, sauf les Tunisiens refusaient de s’exécuter et les officiels entérinaient donc la victoire du Mali.

Dans un communiqué publié ce jeudi, la CAF a réagi suite à ce match rocambolesque : « La CAF a recueilli tous les rapports nécessaires auprès des officiels présents à cette rencontre. Ces documents sont actuellement transmis aux organes spécialisés compétents de la CAF. En attendant leurs conclusions, la CAF ne fera pas d’autres commentaires » peut-on lire dans la note. Pour l’heure aucune explication n’a été donnée à la double bourde de Janny Zikawze.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés