CAN 2021 : Des légendes du football africain et coachs réagissent au tirage au sort

Yaoundé (© 2021 Afriquinfos) – Les dés sont désormais jetés. La CAF a procédé ce mardi 17 août au tirage au sort de la CAN 2021. Les sélections qualifiées pour la phase finale de la compétition sont fixées sur leurs adversaires. Depuis les réactions affluent quant aux adversaires dans les poules et au sort réservé à chacune des 24 équipes qui seront en lice. Les anciennes légendes invitées à Yaoundé pour la cérémonie du tirage au sort et les sélectionneurs ont réagi en premiers.   

Pour la toute première CAN à 24, 6 groupes de 4 ont été constitués et offrent de belles affiches, des derbys et aussi des confrontations inédites. Pour supporters et coachs, quelque soit l’adversaire, l’important est de passer au tour suivant voire plus. C’est ainsi que pour Rabat Madjer, l’objectif affiché est tout simplement le sacre continental « Notre objectif sera de remporter pour la troisième fois la CAN. Nous savons qu’il y aura de la rivalité. L’Algérie aura en face d’elle la notamment Guinée équatoriale et la Côte d’Ivoire qui sont des équipes difficiles à manœuvrer. Je souhaiterais que mon pays puisse atteindre au moins la finale et- pourquoi pas ? remporter sa troisième CAN.»

Les Fennecs se retrouvent en effet dans le même groupe que la Côte d’Ivoire, la Sierra Leone et la Guinée Equatoriale. Une poule en principe abordable pour les deux cadors du continent mais Patrice Beaumelle le sélectionneur des Eléphants veut être prudent : «On se retrouve avec un géant d’Afrique et deux équipes, la Sierra Leone et la Guinée équatoriale qui ont fini second dans leur poule de qualification. J’ai beaucoup de respect pour ces sélections. C’est une poule relevée…L’Algérie est favorite évidemment. Cela va donner des matchs disputés, âpres, avec des football très différents. J’ai hâte d’y être. On va se préparer pour vendre très cher notre peau », a ainsi réagi Patrice Beaumelle.

Djamel Belmadi, sélectionneur de l’Algérie, présenté comme favori de la compétition temporise pour sa part : « C’est un groupe avec évidemment un gros, la Côte d’Ivoire, ça c’était inévitable. Les deux favoris sont l’Algérie et la Côte d’Ivoire mais en Afrique, il n’y a pas de petites équipes. Il faudra prendre au sérieux toutes les équipes. Nous devons être prêts et intelligents. Gagner une deuxième Coupe d’Afrique des Nations est très difficile. Lorsque vous gagnez une coupe il est difficile de préserver son titre. Il faut continuer à travailler et garder cette humilité » fait-il savoir

Chez les supporters du pays organisateur, on affiche une certaine confiance : « Le Cameroun a hérité d’un bon groupe, a fait remarquer Samuel Eto’o. « Avec l’aide de l’entraineur (Toni Conceiçao), ils auront les armes pour pouvoir gérer la pression. J’espère que les 27 millions de Camerounais vont apporter tout le soutien nécessaire aux Lions. J’espère que les Lions vont connaitre le même parcours qu’en 2017. Que nous connaitrons le bonheur et un bonheur qui donnera du boum au cœur aux Camerounais » a lâché l’ancien capitaine des Lions Indomptables. Il est soutenu par son illustre aîné Roger Mill qui renchérit « J’ai confiance en ces enfants, a lancé l’ancien numéro 9 du Cameroun. En 2017, personne ne voyait les Lions parmi les favoris, et nous l’avons remportée (la CAN). Ils ont suivi nos conseils. Et je suis certains que ces Lions Indomptables, feront tout pour aller jusqu’au bout.»

Une autre légende qui voit son équipe soulevé le trophée continental, c’est Didier Drogba, mais lui aussi se méfie de l’Algérie : « Je pense que le tirage au sort est assez homogène. C’est bien sûr un tournoi et dans un tournoi, toutes les équipes veulent gagner. Je suis désolé de vous le dire, mais je souhaite que ce soit la Côte d’Ivoire. Il va falloir se méfier de l’Algérie. Elle est championne en titre et s’est imposée de la meilleure des manières.»

Du côté de Dakar, on affiche plutôt une confiance à toute épreuve. Ayant fait partie d’une génération dorée du football sénégalais mais n’ayant pas réussi à décrocher un titre continental, El Hadj Diouf estime que Sadio Mané et ses coéquipiers sont aguerris pour réparer cette anomalie : «   Cette année, je pense que ce sera la bonne. Il faut y croire. Nous avons par le passé perdu deux fois en finale, mais l’équipe du Sénégal d’aujourd’hui est bien outillée pour aller gagner la CAN au Cameroun. Je ne le dis pas pour chambrer qui que ce soit, mais je sais qu’aucune équipe n’a envie de rencontrer le Sénégal. Notre équipe est déjà bien aguerrie. Si nous parvenons à remporter la CAN au Cameroun, ce sera un grand honneur pour nous. Parce que ce pays est un grenier, une source pour de nombreux footballeurs africains. Nous avons soif de victoire. C’est à ces jeunes d’écrire leur propre histoire. ».

Les hostilités donc déjà lancées, mais seule la vérité du terrain départagera les équipes du 9 janvier au 6 février 2022.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés