Baisse de l’accès à l’électricité en Afrique : La Covid-19 y a aussi son mot à dire !

Dakar (© 2021 Afriquinfos) – Il n’y a plus un pan de la vie socio-économique où elle ne s’est invitée avec des conséquences néfastes. La pandémie du coronavirus menace désormais l’accès à l’électricité de millions d’individus en Afrique, comme le rapporte divers rapports d’Agences internationales.    

Alors que ces six dernières années des progrès ont été obtenus dans l’accès à l’énergie à travers le monde, cette dynamique a connu un coup d’arrêt avec la survenance de la Covid-19.

Ving-cinq millions de personnes en plus n’auraient pas accès à l’électricité en Afrique et en Asie en raison de la pandémie de la Covid-19. Les deux tiers de ces «sinistrés énergétiques» se retrouvent en Afrique subsaharienne. Selon l’édition 2021 d’un Rapport de plusieurs Agences internationales (AIE, IRENA, Banque mondiale,…), la pandémie met ainsi en péril l’objectif de l’ONU de garantir l’accès à l’électricité pour tous d’ici 2030.

Selon Demetrios Papathanasiou, Directeur pour l’énergie et les industries extractives à la Banque mondiale, «l’accès à l’électricité est essentiel au développement, en particulier dans le contexte de l’atténuation des impacts de la COVID-19 et du soutien au rétablissement humain et économique».

La pandémie a en effet affecté les emplois et les revenus en 2020 et ainsi des millions de personnes ont eu du mal à payer les services d’électricité. Une coopération plus accrue entre les Etats africains et des investissements pour le développement des énergies propres sont les pistes de solution évoquées par les Agences internationales pour que le continent renoue avec les progrès en matière d’accès à l’électricité.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés