BAD : Adesina disculpé, l’opposition entre membres africains et occidentaux reste de mise à un mois d’un vote décisif

Président de la BAD

ABIDJAN (@Afriquinfos) – La Banque Africaine de Développement (BAD) va tenir son Assemblée générale élective le 25 août prochain. L’annonce a été faite à l’issue d’une visioconférence des les gouverneurs de la BAD, le 27 juillet, et intervient alors que l’institution est ébranlée par une crise mettant en cause son actuel président, Akinwumi Adesina.

«La résolution maintient le principe d’une assemblée générale élective virtuelle le 25 août doublée d’un vote tout aussi virtuel», indique la déclaration rendue publique à l’issue de cette réunion.

Déjà blanchi début mai dans un rapport du Comité d’éthique de la BAD, le Nigérian Akinwumi Adesina vient à nouveau d’être disculpé des soupçons de manque d’éthique dans ses fonctions, à l’issue d’une enquête d’un panel d’experts indépendants.

Cette enquête était réclamée notamment par les USA qui doutaient de l’innocence du patron de la BAD accusé par des «employés anonymes» de l’institution de diverses malversations. Il lui est notamment reproché le favoritisme dans de nombreuses nominations de hauts responsables, en particulier de compatriotes nigérians. Il était aussi accusé d’avoir nommé ou promu des personnes soupçonnées ou reconnues coupables de fraudes ou de corruption, ou de leur avoir accordé de confortables indemnités de départ, sans les sanctionner.

Le rapport publié en mai dernier par le Comité d’éthique de la BAD avait conclu que l’accusation «ne reposait sur aucun fait objectif et solide». A l’issue de sa nouvelle enquête indépendante, «le panel est d’accord avec le Comité dans ses conclusions concernant toutes les allégations contre le président et estime qu’elles ont été correctement examinées et rejetées par le Comité», renseigne un rapport cité par l’Agence Française de presse (Afp).

Ce groupe d’experts indépendants était dirigé par l’ancienne Présidente irlandaise Mary Robinson et comprenait aussi le président de la Cour suprême de Gambie, Hassan Jallow, et le vice-président de la Banque mondiale chargé de l’intégrité, Leonard McCarthy.

Divergence entre membres régionaux et non-régionaux de la BAD

Alors que l’Angleterre a exigé dès le départ que l’on ne dissocie pas la tenue des Assemblées générales 2020 d’avec la revue indépendante, des pays africains, à savoir, le Sénégal, le Nigeria, le Tchad, la Centrafrique et le Congo, tous membres régionaux, ont de leur côté demandé de faire la distinction entre le vote et les conclusions du rapport. Un point de vue africain rejeté par les membres non régionaux et au premier desquels se trouvent les Etats Unis.

Avant de passer au vote pour la réélection ou non du président Akinwumi Adesina, il faudra évacuer le rapport qui relève d’une question technique de gouvernance, a soutenu Washington, le deuxième actionnaire de la BAD et premier contributeur du FAD (Fonds africain de développement). Une proposition approuvée par au moins 13 pays non régionaux.

La fissure entre membres non-régionaux et régionaux à la BAD s’affiche désormais au grand jour.

I.N.

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusations de prévarication : la BAD temporise malgré l'appel de Washington
COP25 : un Guide intégrant toutes les initiatives mondiales de développement ciblant l’Afrique dévoi...
Adesina : le Covid-19 ne doit pas faire oublier l’invasion de criquets pèlerins
Africa CEO Forum 2018: NSIA et Sanlam arrachent le prix de la meilleure Société africaine de l'année
Afrique du Sud: une banque publique vient au secours de SAA au bord de la faillite
Le Maroc reste le premier client la Banque africaine de développement
Économie Africaine : la production du café en Afrique en régression
L'Afrique du Nord face à la crise Covid : les deux scénarios économiques de la BAD
La Banque africaine de développement classée au 4e rang des entreprises les plus attractives en Afri...
Les femmes Africaines se font entendre au sommet des Nations Unies
La BAD appelle les États-Unis à soutenir l’agriculture africaine
Sommet du G7 : le Président de la BAD présentera « AFAWA », pour booster l’accès des femmes africain...
Les banques du Maroc, du Nigeria et du Kenya parmi les nominés du Trophées d'African Banker 2018
Défis de développement en Afrique/Dr Mayaki du NEPAD: «Il ne s’agit pas uniquement de construire des...
Mary Robinson dirigera l'enquête indépendante sur le président de la BAD
Afrique/Agriculture : Adesina Akinwumi exhorte la jeunesse africaine à s’adonner à ‘’l’activité la p...
La 14ème édition de la Conférence Economique Africaine s’ouvre du 2 au 4 à décembre 2019 Charm El-Ch...
La Banque africaine de développement envisage créer 25 millions d'emplois pour les jeunes
La Banque africaine de développement présente l’édition 2018 des Perspectives économiques en Afrique
Transparence fiscale en Afrique en 2019 : les mauvais et bons élèves selon la BAD
Attijariwafa bank et BMCE Bank of Africa élues « banques de l’année »
Augmentation de son capital de 115 milliards d’USD: Comment la BAD compte mettre cette manne au serv...
La Banque africaine de développement et la FAO unissent leurs efforts et s’engagent à éradiquer la f...
Les Assemblées 2018 de la Banque africaine de développement prennent fin dans un climat de satisfact...

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés