Annonce de la Super League et réaction de l’UEFA : des stars africaines privées de Champions League ?

Le Caire (© 2021 Afriquinfos)- La planète football est en ébullition depuis 72 heures et l’annonce par 12 clubs européens de la création d’une Superleague concurrente de la Champions League qui a entériné lundi dernier son projet de réforme. Comme on pouvait s’y attendre, l’UEfA est vent debout contre cette initiative et n’hésite pas à brandir la menace de l’exclusion pure et simple des clubs concernés de ses différentes compétitions. Une sanction qui, si elle advenait, priverait de nombreux footballeurs africains de la Ligue des Champions notamment.

Ils sont 12 clubs et pèsent à eux seuls 40 Ligues des Champions et ont décidé de créer une SuperLeague qui les verra s’affronter entre eux. Il s’agit de 3 clubs espagnols (Real Madrid, FC Barcelone, Atletico Madrid), 3 clubs italiens (Juventus Turin, AC Milan, Inter Milan) et 6 clubs anglais (Liverpool, Manchester United, Manchester City, Chelsea, Tottenham et Arsenal). Une décision prise pour des considérations financières et pour s’extraire de la tutelle de l’UEFA.

L’instance faitière du football européen voit d’un mauvais œil cette initiative et a annoncé qu’elle bannira les équipes qui adhèrent à cette Super ligue : « Chaque club et joueur qui participant à la Super League sera banni de toutes les compétitions de l’UEFA et de la FIFA, au niveau européen ou international ».

Il s’agit d’un bras de fer qui s’annonce donc entre l’UEFA et les promoteurs de cette Super League au milieu duquel les joueurs sont pris en étau. Les sociétaires africains de ces cadors européens sont évidemment concernés. Parmi eux on peut citer : Sadio Mané, Mohamed Salah et Naby Keita (Liverpool), Riyad Mahrez (Manchester City), Hakim Ziyech et Edouard Mendy (Chelsea), Pierre-Emerick Aubameyang, Nicolas Pépé, Thomas Partey et Mohamed El Neny (Arsenal), Achraf Hakimi (Inter), Ismaël Bennacer et Franck Kessié (Milan AC), Eric Bailly et Amad Diallo (MU), Geoffrey Kondogbia (Atletico) ou encore Serge Aurier (Tottenham).

Pour ne rien arranger, la FIFA s’en est mêlée. Déjà en janvier dernier, elle déclarait dans un communiqué « A la suite des récentes spéculations relayées par les médias quant à la création d’une ‘Super League’ européenne fermée par certains clubs européens, la FIFA et les six confédérations (AFC, CAF, Concacaf, CONMEBOL, OFC et UEFA) souhaitent réitérer et souligner sans ambiguïté qu’une telle compétition ne serait reconnue ni par la FIFA ni par la confédération concernée. De ce fait, tout club ou joueur disputant une telle compétition se verrait refuser le droit de participer à une quelconque compétition organisée par la FIFA ou sa confédération », a menacé l’instance dirigeante du ballon rond. Si la situation ne se décante pas d’ici là, c’est donc vers une CAN sans les meilleurs artificiers du continent que l’on tend.

W.T.

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés