Affrontements israélo-palestiniens : Plusieurs pays africains affichent leur soutien au peuple palestinien

Dakar (© 2021 Afriquinfos)- Depuis l’escalade des affrontements entre Israël et la Palestine, de nombreux pays africains, ont pris fait et cause pour le peuple palestinien. Si certains gouvernements sur le continent, au regard du réchauffement de leurs relations avec Israël, sont hésitants dans leur prise de position, d’autres par contre y sont allés franco. Des manifestations pro-palestiniennes ont même eu lieu dans certaines capitales sur le continent.  

Il y a quelques années encore, la plupart des pays africains étaient pour la cause palestinienne et fustigeaient l’occupation israélienne et les violences subies par les populations civiles palestiniennes. Mais depuis l’offensive diplomatique d’Israël sur le continent, les pressions des Etats-Unis ou encore les sanctions diplomatiques et économiques (autant d’Israël que de Washington contre certains pays qui avaient un peu trop haussé le ton), les condamnations se font moins virulentes.

C’est le cas du Sénégal qui malgré les liens historiques noués avec la Palestine, s’est par la voix de son président Macky Sall contenté de faire un «appel» aux Israéliens et Palestiniens «pour une désescalade, afin que la paix revienne et que les discussions saines et sereines puissent être engagées entre ces deux communautés dans le respect du droit international». A une autre époque, le ton aurait été plus tranché.

Le soutien sénégalais à la cause palestinienne remonte à bien longtemps, dès la présidence de Léopold Sédar Senghor. Sous la présidence de Senghor, le président de l’Organisation pour la Libération de la Palestine (OLP) Yasser Arafat disposait même d’un passeport diplomatique sénégalais qui lui permettait de voyager à travers le monde. Le Sénégal dirige depuis des décennies le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.

Une autre Afrique autour de la cause palestinienne

A Johannesburg, le soutien est plus direct. Cyril Ramaphosa a ainsi condamné dès le 10 mai, «les expulsions illégales de Palestiniens de leurs maisons» et «les attaques brutales contre les manifestants palestiniens» sur le Dôme du Rocher. Les Sud-Africains ont depuis des décennies toujours été sensibles à la cause palestinienne, la comparant à la lutte anti-régime d’apartheid. Une manifestation a ainsi eu lieu au CAP où l’ont scandait «A bas Israël» et appelait à la libération de la Palestine.

En Tunisie aussi, pays historiquement lié à la Palestine, des manifestations de soutien ont eu lieu. Le pays qui siège actuellement au Conseil de sécurité de l’ONU a également présenté avec la Norvège et la Chine un projet de déclaration réclamant «à Israël d’arrêter les activités de colonisation, de démolitions et d’expulsions» de Palestiniens, «y compris à Jérusalem-Est».

Lors d’une réunion extraordinaire de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) convoquée ce dimanche 16 mai par l’Arabie Saoudite, le Niger a clairement affiché son soutien à la Palestine. Par la voix du Ministre délégué aux Affaires étrangères, Youssouf Mohamed Almoctar, le pays a réaffirmé son appui au peuple frère et ami palestinien victime des bombardements israéliens.

«Notre gouvernement continuera à être à vos côtés jusqu’à ce que les frontières légitimes de 1967 soient rétablies et aussi pour le retrait d’Israël sur l’ensemble des territoires occupés», a rassuré le ministre. Avant de marteler que «la situation de guerre provoquée par cette occupation israélienne nous interpelle pour prendre des mesures fortes pour contrecarrer ces pratiques israéliennes», a encore affirmé Youssouf Mohamed Almoctar pour qui il est de «notre devoir de faire pression sur ceux qui supportent cette situation pour entamer des pourparlers de paix en Palestine».

 

A Nairobi aussi, des centaines de fidèles musulmans sont descendus dans les rues pour réclamer la cessation des violences contre les Palestiniens. Pour des pays comme le Maroc qui ont récemment normalisé leurs relations avec Israël, la prise de position est plus délicate. Pour l’heure, les affrontements continuent de plus belle entre les deux pays, les frappes israéliennes répondant aux roquettes palestiniennes.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés