Le lauréat de la fiction la plus importante de la littérature africaine et afrodescendante connu en décembre prochain

Genève (© 2021 Afriquinfos) Le Lauréat du prestigieux «Prix Les Afriques» sera connu en décembre prochain. Les finalistes de l’édition 2021 de ce concours littéraire qui récompense la fiction la plus importante de la littérature africaine et afrodescendante parue au cours de l’année sont désormais connus.    

Les cinq finalistes de l’Edition 2021 du « Prix les Afriques » ont été dévoilés par le comité d’organisation, la Cène littéraire. Ce sont les ouvrages « Fille, femme, autre » (Editions Globe), de Bernardine Evaristo, traduit de l’anglais, « La Danse du Vilain » (Editions Métailié), de Fiston Mwanza Mujila, « Les Jango » (Editions Zulma), d’Abdelaziz Baraka Sakin, traduit de l’arabe, « Les Lumières d’Oujda » (Editions Calmann-Lévy), de Marc Alexandre Oho Bambe et « Mère à mère » (Editions Mémoire d’encrier), de Sindiwe Magona, traduit de l’anglais, qui feront l’objet des votes d’un comité de lecture et d’un jury constitué de « personnalités influentes » de la littérature africaine.

Pour ce crue 2021, Philippe Bonvin (Suisse), Jessica Ratanga (Gabon-Luxembourg), Cédric Moussavou (France-Gabon), Elisabeth Mpina (France-Cameroun), Blaise Samaki (Cameroun), Héloïse Haden (France-Togo), Alain Atouba Foti (Cameroun-Espagne) et Natacha Pemba (Congo-Canada) constituent le jury de la finale.

Initié depuis 2016, « Le Prix Les Afriques » récompense, la fiction la plus importante de la littérature africaine et afrodescendante parue au cours de l’année précédant l’annonce du prix. Il est doté de 6.000 francs suisses (3,6 millions de francs CFA), d’une œuvre d’art d’une valeur de 3.500 francs suisses de l’artiste Momar Seck et de l’achat des droits d’auteur pour la zone Afrique francophone du roman primé, en cas d’entente avec son éditeur.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés