La piraterie dans le Golfe de Guinée toujours préoccupante au premier trimestre 2021

Cotonou (© 2021 Afriquinfos)- Connu pour être l’épicentre des actes de piraterie maritime, le Golfe de Guinée n’a pas dérogé à sa triste réputation en ce premier trimestre de l’année 2021. Selon le BMI (Bureau maritime international), sur cette période, ce sont près de 43% de l’ensemble des incidents de piraterie dans le monde qui y ont été répertoriés.

Les actes de piraterie se multiplient dans le Golfe de Guinée. L’un des derniers en date n’a connu son dénouement que le 14 avril dernier. Les 15 membres d’équipage d’un navire-citerne enlevés par des pirates le 11 mars au large du Bénin, en Afrique de l’Ouest, ont été libérés. Les 15 membres de l’équipe du Davide B, font partie des 40 personnes enlevées dans ces eaux, rien qu’en ce début d’année. En comparaison, au premier trimestre 2020, le nombre de captifs des pirates n’était que de 22.

A en croire le plus récent rapport du BMI, «la région a été le théâtre de la totalité des 40 affaires d’équipages kidnappés, comprenant l’unique cas de décès d’un marin au cours de cette période, mettant ainsi en évidence les risques élevés dans cette zone». Ce qui représente 43% de tous les incidents de piraterie signalés au premier trimestre 2021 dans le monde.

C’est ce qui a amené le BMI à appeler les navires à plus de vigilance. «Les pirates opérant dans le Golfe de Guinée sont bien équipés pour attaquer encore plus loin des côtes et n’ont pas peur de prendre des mesures violentes contre des équipages innocents… Il est essentiel que les marins restent prudents et vigilants lorsqu’ils se déplacent dans les eaux voisines et signalent tous les incidents aux autorités régionales et au BMI», a déclaré Michael Howlett, directeur du BMI.

Michael Howlett poursuit : «Seules l’amélioration des canaux de partage des connaissances et une collaboration accrue entre les autorités d’intervention maritime réduiront les risques pour les marins de la région». La recrudescence des actes de piraterie dans le Golfe de Guinée a déjà donné lieu à des initiatives visant à mener la riposte. C’est dans ce sens que le Danemark a annoncé l’envoi d’une frégate dans les eaux maritimes ouest-africaines, d’ici novembre 2021.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés