CAF : don de 200.000 USD à l’UA pour les victimes de la sécheresse dans la Corne de l’Afrique

Afriquinfos Editeur
5 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

C'est la première organisation non gouvernementale du continent à répondre à l'appel d'urgence lancé pour répondre aux besoins humanitaires posés dans cette région africaine par une catastrophe naturelle récurrente, a souligné le président de la Commission de l'UA, Jean Ping, qui a remercié le président de la CAF, Issa Hayatou pour le geste réalisé.

"Ce don, faut-il le rappeler, constitue une réponse directe à l'appel lancé lors de la conférence d'annonce des contributions en faveur des victimes de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique", a indiqué Jean Ping rappelant que la conférence organisée le 25 août 2011 à Addis-Abeba en Ethiopie avait pour objet de " sensibiliser les Etats membres de l'UA et la communauté internationale tout entière, et de mobiliser des ressources face à la situation catastrophique qui prévalait dans la région".

"Ce don contribuera considérablement à alléger les souffrances de ces personnes et aidera à prendre des actions stratégiques d'atténuation de la crise sur le long terme, en vue d'éviter que des catastrophes similaires ne se produisent encore sur notre continent", a-t-il ajouté.

- Advertisement -

Selon lui, environ 13 millions de personnes dont de nombreux enfants et des femmes sont touchées par "la famine dévastatrice qui a ravagé la région de la Corne de l'Afrique l'année dernière" du fait une sécheresse particulièrement rude.

"Le sport, le football en particulier, constitue pour nous un élément très important dans la lutte contre la prolifération des conflits. Déjà dans l'Antiquité, on disait qu'il y avait la trêve olympique. La trêve olympique avait un rôle très important en matière de paix. Aujourd'hui, le football et en particulier en Afrique, c'est le sport qui mobilise le public le plus large", a poursuivi le chef de l'exécutif de l'UA, en présence de l'ex- attaquant algérien Rabah Madjer, ambassadeur de l'UA pour la paix.

"Au plan national, a-t-il en outre insisté, souvent pendant ces moments, l'équipe qui joue, toute la nation est derrière son pays. On oublie tous les problèmes, toutes les divisions pour se souder derrière l'équipe qui joue. C'est dire le poids et toute l'importance du football dans l'unité nationale, dans la réconciliation nationale. Le secrétaire général de la CAF, Hicham El Amrani, a rassuré de la pérennisation de cette action inscrite dans le cadre de la campagne "agissons pour la paix" de l'UA.

"Au niveau de la Confédération africaine de football, premièrement nous utilisons nos compétitions comme plateforme pour pouvoir relayer ces campagnes comme la campagne "agissons pour la paix". Témoignage de cet engagement, a-t-il relevé, la CAF a prévu d'allumer la flamme de la paix lors des cérémonies de la finale de la CAN-2012 qui oppose ce dimanche dès 20 heures locales (19h GMT) les sélections ivoirienne et zambienne.

Amrani a aussi rappelé l'appel du président de la Confédération aux fédérations membres pour appuyer l'UA dans sa collecte de fonds pour la Corne de l'Afrique. "Le président a emboîté le pas et a demandé aux fédérations membres de pouvoir suivre l'exemple de la Confédération et certains pays comme l'Algérie et le Cameroun ont répondu présent avec des dons financiers", a-t-il expliqué, peu avant l'annonce de la mise à disposition par la CAF d'un autre don de 150.000 USD au profit des familles des victimes des émeutes survenues lors d'un match de première division égyptienne à Port-Saïd le 1er février.

"Je porte le message de paix de l'UA aussi loin et aussi fort que je peux, et en particulier auprès des jeunes. Nous avons tous un rôle à jouer chacun d'entre nous dans nos domaines respectifs, que ce soit à travers la culture ou le sport, la politique ou l'éducation. Il s'agit d'enraciner une culture de la paix sur le continent en favorisant des comportements positifs afin que le recours à la violence ne soit plus jamais une option pour régler les différends", a pour sa part dit Rabah Madjer.