L’Envoyé de l’ONU se félicite d’avoir déménagé à Mogadiscio

Afriquinfos Editeur 4 Vues
3 Min de Lecture

« Le fait que nous soyons sur le terrain nous permettra plus de proximité avec les parties prenantes, les Institutions fédérales transitionnelles et autres administrations, la société civile, les ONG, les entrepreneurs, les journalistes et les citoyens somaliens. Une interaction quotidienne nous aidera à mieux nous comprendre et à travailler ensemble de façon plus constructive et imaginative à ce moment crucial du processus de paix », a déclaré M. Mahiga dans sa lettre.

Le déménagement de l'UNPOS à Mogadiscio s'ajoute à une présence déjà établie dans d'autres régions de la Somalie, notamment à Hargeisa et Garowe. A mesure que la situation sécuritaire s'améliore et que d'autres installations deviennent disponibles, l'UNPOS élargira sa présence.

« Au final, notre progression aurait été impossible sans l'action héroïque des forces de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) qui ont réussi à chasser les milices Al-Shabaab hors de la capitale. Je souhaite rendre hommage à ces jeunes Africains courageux, et en particulier à ceux qui ont payé le prix ultime pour la cause de la paix en Somalie », a souligné M. Mahiga.

Maintenant que le drapeau de l'ONU flotte de nouveau sur Mogadiscio, un travail énorme peut commencer. Les tâches prioritaires tels que définies dans la feuille de route pour sortir de la phase de transition politique sont en train d'être mises en oeuvre. Cela demande de surpasser la crise parlementaire et de combattre la menace terroriste des insurgés.

« La finalisation de la proposition d'une nouvelle constitution avant l'échéance de mai est notre première priorité actuellement », a rappelé le représentant spécial. « Comme j'ai inlassablement rappelé à toutes les parties prenantes, ceux qui voudront entraver le processus de paix ne seront pas tolérés et le non respect des accords sera sanctionné par des actions décisives. Nous ne devons pas non plus oublier la crise humanitaire, même si elle ne fait plus la 'une' des médias », a-t-il rappelé.

La communauté internationale reste engagée en Somalie et unie derrière la feuille de route. « Les yeux du monde regarde la Somalie », a conclu M. Mahiga.