Lutte anti-piraterie : 34 otages sauvés grâce à des interventions de l’OTAN

Afriquinfos Editeur 5 Vues
1 Min de Lecture

Vendredi dernier, un bâtiment de guerre américain a libéré 20 membres d'équipage indiens après avoir intercepté un boutre avec ces derniers à bord au large des côtes sud-ouest d'Oman, qui avait été détourné par neuf pirates, selon le communiqué.

Les pirates ont été replacés sur une vedette transportée par le boutre et se sont vu offrir suffisamment de carburant, de provisions et d'eau en vue de leur retour en Somalie, précise le communiqué.

Samedi dernier, un navire militaire danois a stoppé un boutre iranien, suspecté d'avoir été détourné par des pirates, au large des côtes somaliennes, sauvant cinq Iraniens et neuf Pakistanais après avoir détenu 25 pirates somaliens présumés.

Une décision sera prise "dans les jours qui viennent" sur un engagement ou non d'éventuelles poursuites judiciaires contre ces pirates présumés, selon le communiqué.

L'opération anti-piraterie menée par l'OTAN "a démontré sa flexibilité, sa portée, sa détermination et sa capacité à travailler avec d'autres agences de lutte contre la piraterie pour assurer la sécurité sur les voies martitimes de ce vaste océan", a déclaré le contre-amiral Sinan Azmi Tosun, le commandant de l' opération Ocean Shield lancée par l'OTAN en décembre 2008.