L’ONU et INTERPOL souhaitent renforcer leur collaboration en Afrique de l’Ouest

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

"La discussion a porté sur un certain nombre de problématiques transfrontalières telles que la criminalité organisée transnationale, notamment le trafic de drogue et la prolifération des armes en Afrique de l' Ouest et dans la région sahélienne, ainsi que sur la piraterie dans le golfe de Guinée", a précisé un communiqué de presse commun.

Lors de leur entrevue, qui s' est déroulée au siège du secrétariat général d' INTERPOL, à Lyon (France), les deux hauts responsables ont insisté sur l' importance de conjuguer leurs efforts pour faire face avec efficacité à la complexité croissante de la criminalité organisée transnationale, qui constitue une grave menace pour la stabilité de la sous-région et un frein à son développement.

Ils ont également souligné l' expertise d' INTERPOL et le rôle clé qu' il joue dans le partage

- Advertisement -

d'informations en mettant à la disposition des services de police nationaux une infrastructure de pointe afin que ceux-ci puissent travailler ensemble.

A cet égard, ils ont passé en revue les principales avancées et les défis liés à l' Initiative de la côte ouest africaine (WACI), qui vise à combattre le trafic de drogue et la criminalité organisée dans la sous-région. Cette initiative commune de l' ONU et d' INTERPOL a été lancée en 2009 afin de soutenir le plan d' action régional de la Communauté des États d' Afrique de l' Ouest (CEDEAO) visant à lutter contre le trafic de drogue, la criminalité organisée et la consommation de drogue en Afrique de l 'Ouest.

Les deux dirigeants ont réitéré leur engagement à renforcer leur collaboration afin de soutenir les efforts déployés par la CEDEAO pour rendre l' Afrique de l' Ouest plus sûre.