Présidentielle sénégalaise: l’ordre et la sécurité seront assurés, selon le président Wade

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

S'exprimant en marge de l'inauguration d'un centre de contrôle technique des véhicules, M. Wade dont la candidature pour un troisième mandat est vivement contestée par l'opposition qui a multiplié les manifestations hostiles depuis le 31 janvier, a avertit que les fauteurs de troubles seront sanctionnés.   « Que personne ne se fasse d'illusions. Nous n'accepterons pas que des individus, parce qu'ils pensent qu'ils ne peuvent pas gagner des élections, troublent l'ordre public », a-t-il déclaré.

Les manifestations anti-Wade à Dakar et dans les autres régions ont fait quatre morts dont un policier, alors que la campagne électorale ne démarre que dimanche pour les quatorze candidats en lice.

La candidature de Me Wade, 85 ans, élu en 2000 et réélu en 2007, est considérée comme illégale par l'opposition et la société civile, parce que la constitution limite à deux les mandats du président de la République.

- Advertisement -

Le Conseil constitutionnel n'a pas été de cet avis et a validé cette candidature en estimant, comme Wade et ses partisans, que le premier mandat doit être exclu du décompte. L'opposition et  la société civile regroupée au sein du Mouvement des forces vives du 23 juin continuent de réclamer le retrait de la candidature du président Wade.