Bénin: Le Palais des Congrès de Cotonou, un monument à la coopération sino-béninoise

Afriquinfos Editeur 7 Vues
2 Min de Lecture

D'un coût total d'environ 15 milliards de FCFA (environ 25 millions de dollars américains) financés à 80 % par la République populaire de Chine sous forme de prêt sans intérêt et à hauteur de 20 % par le Bénin, le Palais des Congrès de Cotonou a été construit en mars 2003, selon un document publié par le Ministère béninois de l'Environnement, de l'Habitat et de l'Urbanisation.

Il comporte, entre autres, une grande salle de 1 200 places étalées sur deux niveaux, 800 places au rez-de-chaussée et 400 à l'étage, une salle de conférence de 300 places, une salle polyvalente de 300 places, deux salles de réunion de 50 places chacune et deux autres de 30 places chacune.

Le Palais est également composé d'autres locaux devant servir de bureaux, de salles de traduction simultanée, de salles de communications, de salles de presse et de cafétérias.

Pour les observateurs béninois, ce Palais est un véritable monument de la coopération amicale sino-béninoise, une coopération qui dure depuis le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays il y a 39 ans.

Depuis le rétablissement de leurs relations diplomatiques, le Bénin et la Chine ont amorcé une coopération bilatérale dont la vitalité s'est traduite par la construction de nombreuses infrastructures, et en dépit de l'éloignement géographique, les deux pays sont unis par une solidarité sans faille et par une vision constructive de la coopération sud-sud.

"Depuis 1972, le gouvernement chinois a mené à bien plus d'une trentaine de projets d'assistance. Ces projets sont, entre autres, le Stade de l'amitié de Cotonou, l'Hôpital de Lokossa, la Société industrielle des textiles du Bénin, le bâtiment administratif de Cotonou, des missions médicales ainsi que des missions d'assistance en matière de techniques agricoles dans plusieurs zones rizicoles du Bénin", a rappelé Patrick Adossou, un politologue béninois.