Réunion des pays membres de l’Uemoa à Bamako pour l’amélioration du climat des affaires

Afriquinfos Editeur 6 Vues
2 Min de Lecture

La première rencontre du genre dans la sous-région va permettre à chaque pays participant de connaître ses forces et faiblesses et surtout de renforcer sa capacité à élaborer des programmes efficaces pour la mise en œuvre des reformes relatives à l'amélioration du climat des affaires, a-t-on appris à l'ouverture.

Durant les 3 jours de la réunion, les travaux porteront sur l'état des reformes pour chacun des indicateurs "doing business", le rapport du groupe de la banque mondiale sur le classement annuel des 183 économies du monde selon la facilité à y faire des affaires, entre autres, ont indiqué les organisateurs.

La rencontre regroupe 80 participants des secteurs privé et public de l'Uemoa, des experts de la banque mondiale et de l'OHADA (organisation pour l'harmonisation des droits affaires en Afrique), ainsi que la Guinée Conakry et le Rwanda, ont-ils ajouté.

Selon le représentant résident de la Banque mondiale au Mali, l'amélioration du climat des affaires, plus qu'une nécessité, est un impératif.

"Les performances économiques très appréciables obtenues ces dernières années au sein de l'espace Uemoa et dans d'autres pays africains prouvent à suffisance que nous sommes sur la bonne voie pour relever le défi de la compétitive", a fait savoir le ministre malien de l'environnement, Tiémoko Sangaré, représentant le PM.

"Cependant pour maintenir le cap et atteindre cet objectif dans un proche avenir, nous devons continuer à nous donner la main pour mener des réflexions plus approfondies sur les mutations économiques en cours et renforcer continuellement l'environnement des affaires", a-t-il conclu.