L’armée sénégalaise annonce la prise en otage de cinq de ses éléments par des rebelles de Casamance

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Selon le communiqué de la Direction des relations publiques des armées (Dirpa), cinq parmi les six soldats manquant à l'appel sont présentement entre les mains du MFDC.

Une branche politique du MFDC avait annoncé jeudi dans un communiqué que sa branche armée avait pris en otage des militaires sénégalais à la suite d'une attaque d'un cantonnement militaire à Kameubeu, un village situé à 60 km au nord de la ville de Ziguinchor en début décembre.

Le 13 décembre, plusieurs radios sénégalaises avaient annoncé que lors de cette attaque avait fait quatre militaires tués et que six autre avaient été pris en otage. Mais, l'armée avait démenti cette information, avant de reconnaitre plus tard la disparition de cinq éléments.

- Advertisement -

Depuis le début décembre, l'armée sénégalaise a perdu une dizaine d'éléments dans le département de Bignona (sud) en Casamance.

La Casamance, région sud du Sénégal, est en proie à une rébellion indépendantiste qui a fait plusieurs centaines de morts, civils et militaires, depuis décembre 1982, en dépit de la signature de nombreux accords de paix.