Mali : avocats et notaires en conclave pour endiguer le blanchiment des capitaux

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

La rencontre de deux jours qui a débuté mercredi, est initiée par la CENTIF (Cellule nationale de traitement des informations financières).

Les échanges visent à développer des connaissances en matière de traitement de l'information relative aux grands axes de la loi contre le blanchiment des capitaux et du projet de loi contre le financement du terrorisme.

Evoquant les efforts de son pays en la matière, le directeur de la CENTIF, M. Modibo Sylla a rappelé que le Mali à l'instar des autres pays de l'UEMOA a adopté en 2006 la loi uniforme portant lutte contre le financement des blanchiments des capitaux, la loi sur le terrorisme en juillet 2007 et la loi uniforme relative à la lutte contre le terrorisme.

- Advertisement -

Outre l'adoption de ces lois, ajoute-t-il, le Mali a mis en place de la Cellule nationale de traitement des informations financières.

Selon M. Sylla, la réussite de la lutte contre ces crimes est liée à l'implication effective des assujettis mais aussi à leur connaissance des mécanismes et des instruments utilisés par les blanchisseurs.

Le secrétaire général du ministère malien de la justice a salué l'initiative de la rencontre en ces termes : "le renforcement des capacités des acteurs sur la criminalité financière, la lutte contre le blanchiment des capitaux est d'une ardente nécessité."

De leurs côtés, la présidente de la chambre des notaires du Mali et le bâtonnier de l'ordre des avocats, ont aussi salué la tenue de cette rencontre.