Afrique du Sud : La multiplication des décès liés à la circoncision provoque un tollé

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

On a enregistré jusqu'ici 31 morts depuis le mois de juin, où a débuté la saison des initiations. Les rites initiatiques sont considérés comme un passage de l'adolescence à l'âge adulte.

La DA accuse le gouvernement de ne pas respecter ses promesses et de ne pas déployer suffisamment d'efforts pour réduire les décès liés aux initiations.

"Il est impératif que le gouvernement agisse de manière décisive et rapide pour réduire les décès qui se produisent dans les écoles d'initiation", a déclaré Nqaba Bhanga, vice-ministre de la DA chargé de la gouvernance coopérative et des affaires traditionnelles.

- Advertisement -

M. Bhanga a indiqué que le débat à l'Assemblée nationale sur les initiations, lancé l'année dernière par l'African National Congress (ANC), parti au pouvoir, avait montré que le gouvernement allait prendre des mesures décisives.

Un an après, a-t-il déploré, ces promesses ne restent que des mots.