L’Italie fait de la paix en Libye « une question de sécurité nationale »

Rome (© 2020 Afriquinfos)- La réaction du ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, ne s’est pas fait attendre dimanche après que les deux parties belligérantes libyennes aient annoncé un cessez-le-feu. La paix en Libye est « une question de sécurité nationale » pour l’Italie, a écrit le ministre sur Facebook.

Samedi, l’armée basée dans l’est de la Libye, dirigée par le général Khalifa Haftar, a annoncé le cessez-le-feu et la fin de toutes les opérations militaires contre le gouvernement soutenu par l’ONU et basé dans l’ouest du pays.

L’annonce de la trêve du conflit en Libye « est une bonne nouvelle, car elle crée un espace pour plus de dialogue », a indiqué M. Di Maio.

« Inclure tous les acteurs de cette guerre, les réunir autour d’une table, c’est plus important que jamais en vue d’atteindre la stabilité dans le pays et dans la région », a poursuivi le ministre.

« Nous devons continuer à soutenir le dialogue avec Moscou et Ankara afin que l’objectif commun de la paix soit partagé et enfin réalisable », a-t-il ajouté. « La Libye est pour nous une question de sécurité nationale et de stabilité pour toute la Méditerranée. »

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a également salué la décision d’un cessez-le-feu.

« Les forces de Haftar ont accepté le cessez-le-feu : c’est la première étape de la recherche d’une solution politique », a écrit dimanche matin sur Twitter M. Conte. « Il y a encore un long chemin à parcourir, mais c’est la bonne direction. »

La Libye est ravagée par une guerre civile depuis plusieurs années, des milliers de personnes ont été tuées ou blessées dans les affrontements et plus de 120.000 ont fui la violence en quittant leur foyer, selon des médias locaux.

V.A.