Libye  » Des femmes et des enfants », principales victimes des frappes aériennes intensifiées en Libye tuent (Onu)

New York (© 2019 Afriquinfos)- L’intensification des frappes aériennes sur des zones civiles en Libye et qui ont essentiellement tué des femmes et des enfants inquiète le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

« Nous sommes très préoccupés par l’intensification des frappes aériennes dans les zones habitées par des civils au cours des derniers jours », a indiqué le porte-parole des Nations-Unies Stéphane Dujarric.

« Nous insistons sur le fait que les attaques aveugles sont interdites, et que toutes les précautions possibles doivent être prises pour éviter, ou au moins minimiser, les pertes civiles accidentelles et les dommages causés aux infrastructures civiles », a-t-il ajouté.

Il a rappelé à toutes les parties en conflit leurs obligations telles que stipulées par le droit humanitaire international.

« Le Bureau de la coordination des Affaires humanitaires a annoncé qu’un certain nombre de civils – surtout des femmes et des enfants – avaient été tués ces derniers jours par des frappes aériennes dans différentes régions du pays », a déclaré le porte-parole.

M. Dujarric a souligné que le Coordinateur humanitaire des Nations Unies en Libye, Yacoub El Hillo, était « consterné par ces attaques horribles, qui constituent une nouvelle violation flagrante du droit humanitaire international et des droits de l’homme ».

La Libye compte encore plus de 300 000 déplacés internes, dont plus de 140 000 ont fui leur foyer à la suite des affrontements qui font rage à Tripoli, la capitale du pays, a ajouté le porte-parole.

Xavier-Gilles CARDOZZO

Ces articles devraient vous intéresser :

Frappes aériennes meurtrières en Libye de juillet 2019 : L'ONU appelle à une enquête indépendante
Covid-19 : Les États ne doivent pas abuser des mesures d’urgence pour restreindre des contestations ...
Ne laissons pas la Libye se déliter (ONU)
Election/Message ferme du Conseil de sécurité de l'ONU a l'endroit des Bissau-Guineens !
Libye: un ancien haut dirigeant de la rébellion anti-Kadhafi décède du coronavirus (parti)
Gouvernance de l’ONU : ces 4 Africaines nommées à la tête d’institutions-clés de l’organisation
Barrage du Nil : à l'ONU, soutiens à l'UA pour régler la crise
Seulement 16 femmes sur 192 orateurs à l’Assemblée générale de l’ONU
Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU débattra le 17 juin du racisme à la demande de l'Afrique
Ghassan Salamé, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye vient de démissionner
La Secrétaire générale adjointe de l'ONU fait de l’autonomisation des femmes une clé pour atteindre ...
RDC : 20 ans de prison requis contre Kamerhe, son conseil saisit l'ONU
Covid-19 : le chef de l’ONU appelle à affronter ensemble un ennemi commun
L’ONU fait de la fin du conflit en Libye une perspective réaliste
Immigration: au moins 1.750 personnes mortes durant les traversées d’Afrique vers les côtes méditerr...
Burundi : à 2 mois des élections, le risque d’atrocités reste important, selon des enquêteurs de l’O...
Avenir et paix au Sahel: Réunion déterminante à l'ONU avant les urgentes réformes
Covid-19 : Il faut s'attendre à vivre avec le virus pour un moment dans le monde (ONU)
ONU/Afrique au Conseil de sécurité entre 2021 et 2022: Djibouti tacle les manœuvres de Nairobi
Report de la COP26 : l’ONU rappelle que la science sur le climat n’a pas changé, il faut continuer l...
Massacre au Cameroun: l'ONU veut une enquête "indépendante, impartiale"
Crise en Guinée-Bissau: la CEDEAO reçoit le soutien de l'ONU et de l'Union africaine
Libye: l'émissaire de l'ONU dénonce des violations continues des accords de Berlin
Nigeria: au moins 38 tués dans une attaque jihadiste

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés