L’ex-président tunisien, Moncef Marzouki tourne le dos à sa carrière politique

Tunis (© 2019 Afriquinfos)- C’est à travers un message vidéo diffusé ce dimanche 24 novembre 2019, que l’ex-chef d’Etat de Tunisie, Moncef Marzouki, a officiellement annoncé sa retraite politique. Il a toutefois assuré qu’il restera engagé «envers les causes du peuple que je servirai par d’autres moyens».

Moncef Marzouki a dans ses propos expliqué avoir pris cette décision «réfléchie et murie», après son échec à la dernière élection présidentielle où il n’a obtenu que 3% des suffrages. «Je quitte la scène politique la conscience tranquille, la tête haute, car j’ai été à la hauteur de mes responsabilités lorsque les conditions étaient des plus difficiles», a-t-il dit, annonçant qu’il quittait également la tête de son parti, Al-Harak.

Professeur de médecine,  Moncef Marzouki fut un opposant historique de Ben Ali, renversé en 2011 par une révolution en janvier 2011. Il a pris le ensuite le pouvoir et dirigé la Tunisie de décembre 2011 à décembre 2014, sous le règne de la «Troïka», une coalition gouvernementale conduite par le parti islamiste Ennahdha.

Il a été défait au deuxième tour de l’élection présidentielle en 2014, par Beji Caïd Essebsi, décédé en fonction en août dernier.

A 74 ans, M. Marzouki a tenté de rebondir lors de la présidentielle anticipée de cette année, mais n’a pas pu faire mieux qu’un score de 3% au premier tour.

I.N.

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés