Frappes aériennes meurtrières en Libye de juillet 2019 : L’ONU appelle à une enquête indépendante

Genève (© 2020 Afriquinfos)-Ce lundi, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a appelé à demander des comptes aux responsables des frappes aériennes qui ont tué au moins 53 migrants et réfugiés dans un centre de détention du nord-ouest de la Libye en juillet 2019.

Le HCDH a dans un nouveau rapport, exhorté les parties en conflit en Libye et les gouvernements étrangers qui les soutiennent à enquêter de manière indépendante, impartiale et approfondie sur cet incident, afin que les violations du droit international ne restent pas impunies.

Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, a déclaré que ce rapport concordait avec les précédentes constatations de l’ONU, selon lesquelles les frappes aériennes en question avaient probablement été effectuées par des appareils appartenant à un Etat étranger.

Pour la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet, en fonction des circonstances, cette attaque constituait potentiellement un crime de guerre. « Les Libyens, les migrants et les réfugiés sont pris au piège au milieu de violences et d’atrocités qui sont alimentées par l’impunité. Les coupables qui ont enfreint le droit international doivent rendre compte de leurs crimes », a-t-elle affirmé.

Le gouvernement libyen soutenu par l’ONU est en lutte contre l’Armée nationale libyenne (ANL), alliée au gouvernement rival de Benghazi, dans l’est du pays. Les combats entre les deux parties se sont intensifiés depuis avril 2019, après que l’ANL a commencé à assiéger le sud de Tripoli.

Ces frappes aériennes incriminée par l’ONU a eu lieu le 2 juillet 2019, et a été l’un des incidents les plus meurtriers depuis le renouveau des hostilités au mois d’avril.

Même si elles semblent avoir été conduites par des avions appartenant à un Etat étranger, « on ne sait pas clairement si ces appareils aériens étaient placés sous le commandement de l’ANL, ou sous le commandement d’un Etat étranger soutenant l’ANL », indique le rapport de l’ONU.

Ces articles devraient vous intéresser :

Guterres remet la RDC en haut de l'agenda diplomatique de l'ONU
Gouvernance de l’ONU : ces 4 Africaines nommées à la tête d’institutions-clés de l’organisation
Libye " Des femmes et des enfants", principales victimes des frappes aériennes intensifiées en Libye...
7,9 millions de personnes auront besoin d'aide humanitaire en 2020 dans le nord-est du Nigeria, selo...
Immigration: au moins 1.750 personnes mortes durant les traversées d’Afrique vers les côtes méditerr...
Libye: un ancien haut dirigeant de la rébellion anti-Kadhafi décède du coronavirus (parti)
Mali : le Chef des Opérations de Paix de l’ONU demande plus de moyens et de coordination
Croisade sénégalaise à l'ONU contre la fraude et l’évasion fiscales qui appauvrissent l'Afrique
Seulement 16 femmes sur 192 orateurs à l’Assemblée générale de l’ONU
La situation sécuritaire au Mali a atteint un seuil critique, avertit un expert de l'ONU
Impact du Covid-19 : l’ONU demande 2.500 milliards de dollars pour les pays en développement
L’ONU appelle à financer la réponse humanitaire au Mali où près de 4 millions de personnes ont besoi...
Le désarroi des salariés congolais de l'ONU face à la baisse des effectifs
Massacre au Cameroun: l'ONU veut une enquête "indépendante, impartiale"
Libye: L'UE appelle à un cessez-le-feu et soutient l'émissaire de l'ONU
Burundi : à 2 mois des élections, le risque d’atrocités reste important, selon des enquêteurs de l’O...
Cameroun/L'ONU se félicite de la détente en cours, Macron parlera du sujet avec Biya
Mali : le massacre à Ogossagou sur le point d’être qualifié de crime contre l’humanité (ONU)
Burundi : l’arrestation et la condamnation de 4 journalistes fait réagir l’ONU
Coronavirus: une employée de l'ONU parmi les 4 cas au Sénégal, une première mondiale
Soudan : Un échec de la communauté internationale sera un "terrible prix à payer" (ONU)
Un "terrible prix à payer" si la communauté internationale échoue au Soudan, selon l'ONU
Sahel : l'ONU alerte sur un prochain péril humanitaire majeur
1.000 personnes ont réussi à vaincre le virus Ebola en RDC (ONU)

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés