Série de présidentielles en Afrique de l’ouest: La CEDEAO, l’UA et l’ONU interpellent la conscience politique des acteurs africains

Abuja (© 2020 Afriquinfos)- Cette fin d’année 2020 sera marquée par une série d’élections en Afrique de l’Ouest, notamment des présidentielles. Dans certains pays concernés à savoir la Guinée et la Côte d’Ivoire, cette période est déjà marquée par des violences. C’est dans ce contexte que dans un communiqué conjoint, la CEDEAO, l’Union Africaine et les Nations Unies qui indiquent suivre avec grande attention les développements liés à ces processus électoraux, exhortent les acteurs à prendre les mesures nécessaires pour garantir la tenue des élections libres, transparentes et inclusives.

Au cours du dernier trimestre 2020, des élections ont lieu en Guinée, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Niger. Une série de scrutins qui suscitent une attention particulière de ces organisations mais constitue selon elles «une opportunité majeure pour consolider la paix et la démocratie à travers le respect des libertés fondamentales et des lois garanties par la Constitution de ces pays».

La CEDEAO, l’UA et les Nations Unies, au regard des fortes tensions qui prévalent dans certains des pays concernés, exhortent les acteurs politiques à privilégier le dialogue et explorer de façon consensuelle les voies et moyens pour résoudre les questions en latence.  Elles invitent par ailleurs «l’ensemble de la classe politique de ces pays à respecter et protéger les droits fondamentaux, notamment les libertés d’expression, de rassemblement indispensables à la participation sereine de tous les citoyens quelle que soit leur appartenance politique, ethnique, sociale, culturelle et religieuse».

Les troubles qui ont cours actuellement en Guinée après le premier tour de la présidentielle et la situation en Côte d’Ivoire faite des violences et d’acte de vandalisme, justifient à souhait, le communiqué conjoint.

Dans le document officiel, on y lit en outre que la CEDEAO, l’UA et les Nations Unies, condamnent les appels à la haine sous quelque forme que ce soit. Les organisations signataires dudit communiqué, marquent pour finir, leur soutien aux peuples de ces pays et réitèrent leur engagement à les accompagner dans la consolidation de la démocratie.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés