Présidentielle 2021 au Niger: résultats provisoires toujours contestés, Bazoum tend la main à Ousmane

Niamey (© 2021 Afriquinfos)-  La proclamation des résultats provisoires globaux du 2ème tour de la Présidentielle au Niger ont donné lieu à des manifestations de protestation. Des partisans du candidat Ousmane Mahamane, arrivé deuxième avec 45,25% des voix derrière Mohamed Bazoum 55,75% (déclaré vainqueur par la Commission Electorale), ont violemment manifesté leur mécontentement. Ils ont posé des barricades et brûlé des pneus sur les principales artères de la ville. Et criant à la fraude, donnant lieu à une riposte de la police qui a fait usage de gaz lacrymogènes. Après une accalmie mardi en fin de journée, les échauffourées ont repris de plus belle mercredi matin dans plusieurs quartiers de Niamey.

Alors que les stigmates des actes de violences, bitume calciné, boutiques et kiosques vandalisés, etc. Étaient encore visible ce mercredi matin, de jeunes manifestants se réclamant de Mahamane Ousmane en remettent une couche. En groupe, ils ont pris d’assaut des rues de Niamey, cassant et brûlant tout sur leur passage. Si la veille, ils avaient fait face à une forte opposition des forces de l’ordre, les courses-poursuites et jets de gaz lacrymogènes n’étaient pas encore au menu des échauffourées. Un impressionnant dispositif sécuritaire est néanmoins mis en place aux alentours du Palais des Congrès (où s’est faite la proclamation en direct des résultats provisoires globaux par la Commission Electorale Nationale Indépendante).

Il faut dire que la veille, la tension était montée d’un cran dans la capitale nigérienne alors que la CENI se préparait à diffuser les derniers chiffres du 2nd tour de la présidentielle. La CENI s’était arrêtée à 90% du dépouillement des bureaux de vote et le candidat du PNDS Tarraya, Mohammed Bazoum, cumulait déjà 2.020.590 voix contre 1.476.257 pour Mahamane Ousmane. Soit un écart de 500.000 suffrages qui laissait déjà présager de l’issue du scrutin. Aussi, dans la matinée, la Direction nationale de campagne du RDR Tchanji a-t-elle exigé la suspension de la publication des résultats par la CENI, dénonçant un hold-up électoral. Les militants de l’opposant étaient alors invités à converger vers le siège du Parti où Mahamane Ousmane (qui était dans la région de Zinder dans les derniers jours de campagne), était attendu en fin de journée.

C’est dans ce contexte que les résultats provisoires ont été proclamés et que les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont démarré. Pour l’heure, Mahamane Ousmane, toujours à Zinder et qui aux dernières nouvelles, a été empêché de prendre un vol pour Niamey, n’a toujours pas fait de déclaration. Mohamed Bazoum pour sa part, a dans une déclaration, remercié ses concitoyens pour avoir porté leur choix sur sa personne et a en outre félicité son challenger, Mahamane Ousmane pour le score remarquable qu’il a réalisé. Et l’a invité à fusionner leurs forces pour bâtir le Niger. «Connaissant sa sagesse, je voudrais compter sur lui pour créer un nouveau climat entre le pouvoir et l’opposition, mettre fin aux tensions inutiles et nous donner la main sur l’essentiel par ces temps de grands défis terroristes», a-t-il notamment déclaré.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés