L’OIT, la FIFPRO et la Fondation Drogba sensibilisent les footballeurs candidats à l’émigration illicite

Abidjan (© 2022 Afriquinfos)- Immense personnage quand il était sur le terrain et encore plus en dehors, Didier Drogba, depuis sa retraite internationale, prête son image à de nombreuses causes. Cela va de la scolarisation des jeunes enfants à la prévention routière en passant par des actions humanitaires. Ce coup-ci, l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire et sa Fondation, s’associent à l’Organisation internationale du Travail (OIT) et la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFPRO) pour mettre en lumière et prévenir sur les risques liés à l’émigration des jeunes joueurs de football.

Sous l’égide de l’Organisation Internationale du travail (OIT) en partenariat avec la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFPRO), une campagne de sensibilisation vient d’être lancée à Abidjan sur les risques liés à l’émigration des jeunes joueurs de football. Qui de mieux que des légendes du football pour porter ce message vers ces jeunes joueurs qui les ont pour modèles. Parmi les ambassadeurs de cette campagne, on retrouve, Didier Drogba, Geremi Njitap, Didier Otokoré et Marc Zoro.

Leur mission consistera à aller directement vers ces jeunes joueurs pour échanger et distribuer des kits d’information qui seront également promus via les réseaux sociaux. Il s’agira d’informer les candidats au départ, sur les risques mais aussi sur leurs droits en leur donnant des outils et conseils utiles. Ainsi les jeunes joueurs et joueuses de football auront une meilleure connaissance des moyens à leur disposition pour construire un projet professionnel dans de bonnes conditions.

’L’Afrique est fière de ses footballeurs de classe mondiale. Leur talent et leur réussite est une inspiration pour de nombreux jeunes africains. Malheureusement pour chaque grande réussite, il y a beaucoup de joueurs et joueuses migrant (es) qui voient leur rêve brisé car ils n’arrivent pas à intégrer un club professionnel et doivent abandonner le sport de haut niveau’’, souligne Didier Drogba.

Selon l’OIT, ils sont chaque année, plus de 6.000 jeunes de l’Afrique de l’Ouest à rallier d’autres pays à travers le monde pour intégrer des académies de football ou démarrer une carrière professionnelle. Si tous, rêvent d’un destin à la Sadio Mané qui à quitter son Bambali natal pour devenir l’un des meilleurs joueurs de la planète, la réalité est parfois tout autre. ‘’Ces jeunes peuvent se trouver confrontés à de grandes difficultés. Seuls dans un pays étranger, sans famille, sans réseau de connaissances, ils sont donc totalement vulnérables à l’exploitation et aux abus. Si leur projet à l’étranger n’est pas une réussite, ils peuvent se retrouver sans revenu, sans moyens de subsistance, sans protection sociale et en situation irrégulière’’, fait savoir l’ancien buteur de Chelsea.

D’où l’importance pour ces jeunes d’être sensibilisés sur les risques discrimination, d’exploitation et de traite d’êtres humains liés à la migration mal préparée et d’avoir toutes les informations en leur possession avant de tenter l’aventure.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés