L’ex-Président ghanéen J. Rawlings conseille l’humilité à la junte malienne pour relever le pays 

Accra (© 2020 Afriquinfos)- Profitant de leur présence à Accra pour le mini-sommet extraordinaire consacré à la situation malienne ce 15 Septembre 2020, les militaires au pouvoir au Mali ont rencontré l’ex-Président ghanéen Jerry John Rwalings. Au cours de cette visite de courtoisie, ils ont profité pour prendre les conseils de l’ancien dirigeant.

Une délégation du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) composée de son n°1, le Colonel Assimi Goïta, accompagné du colonel Ismaël Wagué, du major Talibe Konte et du capitaine Demba N’daw, a rencontré l’ex-Président Ghanéen Rwalings, en marge de leur séjour au Ghana.

La méthode s’apparente à ce que l’on appelle dans le jargon militaire, «prendre les conseils d’un ancien». Icône dans les casernes de la sous-région, l’ex-Président Rwalings s’est dit honoré par la visite de ses jeunes frères d’armes. Il n’a ménagé aucun effort pour prodiguer des conseils et donner des orientations aux jeunes soldats révolutionnaires. Pustchiste lui-même et considéré comme le père de la démocratie ghanéenne, J. J. Rawlings, a exhorté les membres du CNSP à faire montre de leadership afin de conduire vers une ère prospère leur pays.

La période de transition devrait servir à cela, selon l’ex-président. L’ancien président Rawlings a ainsi appelé la junte militaire à gouverner durant cette période avec humilité et diligence et à inspirer la population à lutter et à défier la corruption et l’injustice.

Pour ce dernier, le CNSP doit mettre la population malienne à contribution dans son œuvre de transformation du pays. La lutte contre la corruption en fait partie intégrante. «Le niveau de corruption qui fait désormais partie intégrante de la démocratie multipartite a créé un climat général de stress et de tension qui peut déstabiliser certaines régions de notre région. Il est malheureux que le monde soit contraint à une démocratie multipartite avec corruption et violence plutôt que d’autres formes de pratiques démocratiques, avec aucune ou peu de corruption», peut-on lire dans le communiqué publié à l’issue de cette rencontre par le Cabinet de l’ancien Chef d’Etat.

Pour le CNSP, «la visite auprès de l’ex-Président ghanéen s’inscrivait dans le cadre d’une rencontre hautement symbolique dans la pure fraternité africaine et dans les us et coutumes de la tradition militaire». La rencontre a été facilitée par l’actuel Président du Ghana, Nana Akufo-Addo, sur demande de la junte malienne. L’ambassadeur du Mali au Ghana, Abdoul Kader Touré, a pris part à cette audience.

Boniface T.

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés