La France au Sahel : projection du Parlement français autour de Barkhane sur les prochains mois

Covid-19 n'a pas d'impact sur les opérations de Barkhane

Paris (© 2021 Afriquinfos)- La situation au Sahel fait depuis plusieurs années l’objet de débat au Parlement français. Ils se sont intensifiés depuis le Sommet Pau en 2020. C’était encore le cas le mercredi 14 avril dernier avec la publication d’un rapport parlementaire qui jette les bases de ce que serait l’intervention française dans le Sahel à l’avenir. 

Le retrait des troupes françaises de la région du Sahel n’est pas à l’ordre du jour. C’est ce qui ressort du rapport de la Commission Défense de l’Assemblée nationale publié mercredi dernier. «La stabilisation du Sahel prendra de nombreuses années, et l’honneur de la France serait de rester engagée (…) aussi longtemps qu’il le faudra», peut-on y lire. Les 5.100 soldats français déployés dans la région continueront donc d’épauler les armées locales dans la riposte et la traque des djihadistes et autres bandits armés qui écument la zone des trois frontières.

Les Parlementaires français évoquent et souhaitent plutôt une évolution de la force antidjihadiste Barkhane. «D’une opération extérieure, Barkhane – qui pourrait changer de nom – pourrait ainsi évoluer vers un dispositif de coopération structurelle régionale, la responsabilisation croissante des forces locales n’induisant pas le retrait complet des troupes françaises», indiquent les auteurs du rapport.

Paris compte également sur le renforcement de ses effectifs (5.100 hommes) par des partenaires occidentaux pour intensifier la riposte contre les forces djihadistes. Une force Takuba, constituée d’unités mixtes sahéliennes et européennes est annoncée à cet effet.

S.B.

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés