La CEDEAO s’inquiète de l’insécurité alimentaire pouvant frapper 17 millions de personnes dans le Sahel

Niamey (© 2020 Afriquinfos) – La 19ème la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Comité Inter Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) s’est tenue finalement hier après avoir reportée fin juin. Le Président nigérien, M. Issouffou, y a pris une part active en sa qualité de Président en exercice de la CEDEAO. Il a notamment interpellé ses pairs sur les risques d’insécurité alimentaire que courent 17 millions de personnes dans la région du Sahel.

Dans le rapport 2020 du Cadre Harmonié datant du mars, il est fait cas de la situation alimentaire et nutritionnelle préoccupante dans la zone sahélienne de l’espace Cedeao. Selon le document, dix-sept (17) millions de personnes vivant dans la région, sont menacés de famine. La crise sécuritaire, le changement climatique, l’invasion de la Chenille légionnaire d’automne (Cla) et la pandémie de la covid-19 en sont les causes principales. C’est en se référant à cette étude que le Président en exercice de la CEDEAO a alerté ses pairs lors de la 19ème Session de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Comité Inter Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS).

Rappelant la mission du CILSS qui est de « s’investir dans la recherche de la sécurité alimentaire et dans la lutte contre les effets de la sécheresse et de la désertification, pour un nouvel équilibre écologique au Sahel », Issoufou Mahamadou a exhorté ses pairs à renforcer la position stratégique de cet organe permanent en matière de coordination et d’harmonisation des politiques régionales de sécurité alimentaire et nutritionnelle, en vue d’atténuer la pauvreté des populations sahéliennes. « Notre institution commune pourra ainsi mieux contribuer au développement durable du Sahel. Le contexte social et économique actuel dans lesquels vivent les Etats Membres de l’Afrique de l’Ouest – impacté par les crises liées au Changement Climatique, les crises sécuritaires et la pandémie de la COVID19 – vient rappeler à suffisance la clairvoyance de nos prédécesseurs qui, déjà en 1998, recommandaient d’évoluer vers une rationalisation des Organisations Inter-Gouvernementales », a indiqué le Chef d’Etat nigérien, président en exercice de la CEDEAO.

Issoufou Mahamadou a en outre mis en œuvre l’Initiative N3-Le Nigériens Nourrissent les Nigériens et mis en place un Fonds d’Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN), qui ont permis à son pays de lutter contre l’insécurité alimentaire.

Boniface T.

Ces articles devraient vous intéresser :

Showbiz: les démêlés de l’ex-copine de DJ Arafat
Le Burundi épargné par le COVID-19 par Dieu selon ses dirigeants
Elimination de la faim dans le monde d'ici 2030: la FAO pessimiste pour l'Afrique
Coronavirus en RDC: quarantaine décrétée dans le centre de Kinshasa
Coronavirus: l’état de la pandémie en Afrique au 6 juin 2020
L’état de la pandémie du coronavirus en Afrique au 15 avril
Le Covid-19 peut entrainer une perte d’emplois estimé à près de 25 millions (l’OIT)
L’OMS s’attend à une bataille plus longue contre le Covid-19
Covid-19: L'Afrique du Sud franchit la barre des 10 mille contaminations, record africain
L’état de la pandémie en Afrique au lundi 18 mai
COP 25 : La Cedeao veut « AGIR ENSEMBLE » pour la mise en œuvre de l’accord de paris
Confinement au Nigeria: 18 personnes tuées par les forces de sécurité
L'Algérie entame timidement son déconfinement
Tunisie: le confinement prolongé de 15 jours malgré des manifestations
Kenya: le président s'excuse pour les brutalités policières
Au Rwanda, des stades remplis d'habitants pris hors-jeu contre le Covid
Ethiopie : fermeture des frontières terrestres pour lutter contre le Covid-19
Le Covid-19 plombe la South African Airways privée d'aide étatique
L'Ethiopie annonce deux premiers décès dûs au coronavirus
Sahel : en pleine pandémie du Covid-19, risque d’insécurité alimentaire pour 5 millions de personnes
La CEDEAO préconise une réouverture synchronisée des frontières début juillet
Coronavirus: une employée de l'ONU parmi les 4 cas au Sénégal, une première mondiale
Johannesburg héberge le 1er essai clinique d’un vaccin contre le Coronavirus en Afrique
Covid-19 : Pretoria refuse tout programme d'ajustement structurel du FMI

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés