Cinéma: 3ème édition du festival «Ciné droit libre» à Dakar pour vanter la liberté sur la planète

Dakar (© 2016 Afriquinfos) – La capitale sénégalaise abrite du 21 au 24 septembre, la 3ème édition du festival Ciné droit libre organisé par Semfilms et Studio Sankara. «Le droit de vivre, luttons contre l’extrémisme violent» est le thème de l’édition 2016 de ce rendez-vous cinématographique.

Au menu du 3ème Festival «Ciné droit libre» qui a lieu à Dakar, la projection de 16 films et d’autres activités. Selon les organisateurs, ce rendez-vous culturel est une tribune d’échanges et de liberté d’expression pour montrer la «voie de la construction de la citoyenneté et de la démocratie».

A travers le thème de cette édition, le festival vise à mettre l’accent sur une problématique que les autres Festivals n’ont pas évoqué», a confié Luc Damiba de Semfilms. C’est pourquoi, ce sont des films engagés qui sont au menu de l’évènement avec par exemple, le film «Hissene Habré: une tragédie tchadienne» de l’invité d’honneur du festival, le réalisateur tchadien Mahamat Haroun Saleh, qui a été projeté lors de la cérémonie d’ouverture à l’Institut français de Dakar.

Le réalisateur donne la parole aux victimes, une manière pour lui de leur permettre de «raconter l’enfer qu’elles ont vécu». Le parrain de cette édition est le directeur régional d’Amnesty International, Alioune Tine. L’édition précédente du festival «Ciné droit libre» s’est tenue l’année dernière à Bamako malgré les attentats et menaces d’attaques çà et là.

Par ailleurs, le festival posera ses valises à Guédiawaye, sous la houlette du rappeur Fou Malade de G Hip Hop selon qui, ce genre d’évènement devrait permettre d’éviter le «dérapage religieux». Quant à Didier Awadi, il estime surtout que le festival n’est qu’une «contribution à la démocratie». Un concert est prévu à la Maison de la culture Douta Seck pour clore samedi ce rendez-vous du septième art essentiellement consacré aux droits humains et à la liberté d’expression, avec Didier Awadi, Adé Bantu, Smokey, Cheikh Lo et Soum Bill, en présence d’autres ambassadeurs de premier plan de la liberté d’expression en Afrique et dans le monde.

Innocente NICE

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés