Ces pays africains qui ont organisé en 2021 des élections apaisées et démocratiques

Praia (© 2021 Afriquinfos)- Initialement, plus d’une dizaine d’Etats  Africains étaient appelées à tenir leur échéance électorale  courant cette année 2021 qui tire à sa fin. La moitié environ de ces élections devrait avoir lieu dans la Corne de l’Afrique et le Sahel central.  Cependant peu de ces pays ont pu à tort ou à raison respecter leur calendrier électoral.

Encore, faudrait-il compter sur le bout des doigts les pays du continent qui ont eu des élections paisibles et démocratiques en 2021, parallèlement au plus d’un tiers de ces scrutin qui n’ont rien de moins qu’un « théâtre politique » visant à procurer une apparente légitimité à des dirigeants ne tirant vraisemblablement pas leur pouvoir du peuple.

Cap-Vert

Les Election présidentielle au Cap-Vert ont apporté un nouvel espoir pour la démocratie ouest africaine.  Le candidat du parti de la gauche historique, l’ex-premier ministre José Maria Neves, a remporté la présidentielle dès le premier tour, en exemple de réussite démocratique en Afrique de l’Ouest. Le président Jorge Carlos Fonseca a quitté ses fonctions en 2021 au terme de son second quinquennat, conformément aux règles constitutionnelles. Cette décision s’inscrit dans la tradition de ce pays insulaire de 500 000 habitants situé dans l’océan Atlantique, qui depuis 20 ans respecte les limites de durée des mandats. L’histoire du pays montre sa capacité à organiser des élections transparentes et plurielles, avec une alternance de pouvoir. Deux principaux partis luttent pour le pouvoir dans le pays : le Mouvement pour la démocratie de Fonseca et le Parti africain pour l’indépendance du Cap-Vert.

Le système politique du Cap-Vert compte un président élu et un Premier ministre nommé sur la base des résultats aux élections législatives. Ces dernières se déroulent 6 mois avant les élections présidentielles. En 2019, l’Assemblée nationale a adopté une loi sur la parité hommes-femmes prévoyant un quota de 40 % de femmes parmi les candidats figurant sur une liste nationale ou locale. Les élections de 2021 seront par conséquent les premières à voir l’application de ce quota.

Le bilan du Cap-Vert en matière de bonne gouvernance et de stabilité politique s’est traduit par une croissance économique soutenue et une baisse constante de la pauvreté. Grâce à une stratégie privilégiant la croissance inclusive et des investissements dans le capital humain, le pays s’est transformé en une économie à revenu intermédiaire.

Le Niger

Le Niger a  entrepris une transition démocratique lors des Élections présidentielles le 21 février 2021 Le président Mahamadou Issoufou a quitté ses fonctions au terme de son deuxième quinquennat, ce qui constitue un précédent appréciable.

Le ministre de l’Intérieur Mohamed Bazoum, représentant du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme au pouvoir, a recueilli 39 % des voix au premier tour, tandis que l’ancien président Mahamane Ousmane, affilié à la Convention démocratique et sociale, est arrivé second avec 17 % des suffrages exprimés.

Pour ce pays de 22 millions d’habitants, il s’agit  de la première passation de pouvoir dans le respect des règles démocratiques.

D’autres pays notamment, le Congo-Brazzaville, le Bénin, l’Ethiopie, la Somalie, l’Ouganda, Djibouti ont vécu des scrutins tendus, soit apaisés et non-démocratiques.

V.A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés