Bénin: L’opposition réclame une Conférence nationale, le pouvoir fixe la date de la présidentielle 2021

Cotonou (© 2020 Afriquinfos)- Le collectif des partis politiques de l’opposition du Bénin remet formellement en cause les dispositions actuelles devant conduire au renouvellement des institutions de la République, et exige du pouvoir du président Patrice Talon la tenue d’une Conférence nationale. Afin de réexaminer les conditions d’implication de tous les acteurs politiques du pays dans l’organisation des prochaines élections présidentielles dont le premier tour est prévu pour le dimanche 11 avril 2021. 

« Il n’est pas possible d’organiser des élections transparentes et équitables sans revoir la composition des institutions de la République pour associer l’opposition, suivant l’esprit de la Conférence nationale de février 1990 qui a présidé à la bonne marche, dans la paix, des institutions dans notre pays depuis plus de 30 ans », a souligné le Collectif dans une déclaration.

Outre l’organisation de cette assise nationale, le Collectif des partis politiques de l’opposition exige également de l’exécutif béninois la recomposition du Conseil d’orientation et de supervision de la liste électorale permanente informatisée (COS LEPI, organe en charge de l’actualisation du fichier électoral), comprenant actuellement des membres des deux blocs politiques soutenant le pouvoir en place. A savoir, le Bloc républicain et l’Union progressiste.

Aussi, le Collectif des partis de l’opposition traduit-il son ras-le-bol face à ce qu’il qualifie d’accaparement par le pouvoir de toutes les institutions de la République. «Il n’est pas possible d’organiser des élections crédibles et transparentes sans revoir la composition de ces institutions pour associer l’opposition suivant l’esprit de la Conférence nationale de février 1990», renchérit Eric Houndété (président du parti Les Démocrates) au nom de ces politiques. Il charge au passage le Gouvernement, l’accusant de «compter sur la ruse, la rage et la force aveugle pour dompter et exploiter le peuple béninois».

« Aucune élection ne peut être transparente sans une liste électorale crédible élaborée sous le contrôle vigilant de toutes les parties : opposition, mouvance et société civile », ont-ils également déploré.

Plusieurs millions d’électeurs béninois seront appelés aux urnes pour le premier tour de la présidentielle 2021. Ce seront les septièmes élections présidentielles du Bénin depuis l’avènement du processus de démocratisation, en février 1990.

Le Collectif des partis politiques de l’opposition regroupe les partis suivants : Les Démocrates (LD) et des formations politiques de l’opposition Grande solidarité républicaine (GSR), Parti de la flamme renouvelée (PFR), Dynamique unitaire pour le développement (DUD) et la Dynamique Aïvo.

Innocente Nice

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés