L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan parviennent à un accord sur l’exploitation du nouveau barrage sur le Nil

Le Caire (© 2020 Afriquinfos)-L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan sont parvenus vendredi à un accord sur le grand barrage de la Renaissance (GERD) sur le Nil en Éthiopie, selon le ministère égyptien des Affaires étrangères.

Les ministres des Affaires étrangères et des ressources en eau des trois pays ont publié une déclaration commune selon laquelle ils sont parvenus à un accord sur le barrage controversé que l’Éthiopie construit sur le Nil, a annoncé le ministère égyptien dans un communiqué.

Selon le communiqué, les trois pays sont parvenus à un consensus sur un calendrier et un plan relatif à la mise en eau du barrage et ils se sont également mis d’accord sur les procédures relatives à la gestion des sécheresses, des sécheresses prolongées et des années de pénurie de la ressource pendant la mise en eau du barrage.

Les ministres, selon le communiqué, sont convenus d’achever les négociations et de parvenir à un accord sur le mécanisme d’exploitation du GERD dans des conditions hydrologiques normales, le mécanisme de coordination pour surveiller et suivre la mise en œuvre de l’accord, l’échange des données et des informations, et le mécanisme de règlement des différends.

Ils se sont également mis d’accord sur des études complètes concernant la sécurité et les impacts environnementaux et sociaux du GERD.

Les réunions ministérielles tripartites, qui sont organisées et parrainées par les États-Unis, ont débuté le 28 janvier.

Par ailleurs, le ministère égyptien des Affaires étrangères a révélé que les ministres des trois pays ont chargé les comités techniques et juridiques de poursuivre les réunions à Washington pour finaliser l’accord.

Une autre rencontre est prévue à Washington le 12 février, pour approuver la version finale de l’accord en vue de sa signature fin février.

Xavier-Gilles CARDOZZO

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés