Kenya: le président s’excuse pour les brutalités policières

kenya

Le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, s’est excusé mercredi pour les « excès » de brutalité commis par la police dans la mise en œuvre du couvre-feu nocturne et a laissé entendre qu’il pourrait prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre le nouveau coronavirus.

« Je veux présenter mes excuses à tous les Kényans pour peut-être certains excès qui ont été commis » durant le couvre-feu, a déclaré le président Kenyatta, lors d’un échange par lien vidéo avec deux Kényans ayant guéri du coronavirus.

Depuis l’instauration vendredi du couvre-feu nocturne, la police n’a pas hésité à recourir aux gaz lacrymogènes et à bastonner les gens pour les disperser, notamment à Mombasa (sud-est) et Kisumu (ouest).

« Mais je veux vous assurer que si nous travaillons ensemble, que nous comprenons que ce problème nous concerne tous et que nous tirons tous dans le même sens, nous surmonterons » cette épidémie, a promis le chef de l’État.

« Je veux remercier tous ceux à Mombasa qui maintenant prennent le ferry de manière ordonnée », a-t-il donné en exemple.

Vendredi dans la cité portuaire de Mombasa la police a fait usage de gaz lacrymogènes et frappé à coups de bâton des dizaines d’habitants qui se massaient pour prendre un ferry reliant la ville à la côte sud du pays.

Des scènes similaires se sont déroulées à des arrêts de transports collectifs à Nairobi. Et à Kisumu, la police s’est opposée violemment à des commerçants qui refusaient de fermer leurs magasins dans des bidonvilles.

La police a aussi ouvert mardi une enquête sur la mort d’un enfant de 13 ans tué par balle sur son balcon d’un bidonville de Nairobi, après que des policiers ont, selon des témoins, tiré pour faire respecter le couvre-feu.

Ce couvre-feu est la principale mesure adoptée par le gouvernement kényan pour limiter la propagation du coronavirus. Il a aussi fermé les frontières, les établissements scolaires, et incité les gens à privilégier le télétravail et éviter les rassemblements.

Mais il s’est refusé pour l’instant à ordonner un confinement strict. M. Kenyatta a toutefois suggéré mercredi que cette option n’était pas écartée.

« En tant que gouvernement, nous nous préparons pour le pire. Mais ensemble avec les 47 millions de Kényans, nous espérons et prions pour ne pas avoir à prendre de mesures supplémentaires », a-t-il déclaré.

Le Kenya a jusqu’ici recensé 59 cas de coronavirus et un mort.

 

Ne ratez pas de nouvelles sur le COVID-19.

Coronavirus : Selon l’OMS l’Europe est désormais le « nouvel épicentre » de la pandémie

Football/FC Porto: Cible d’insultes racistes, Moussa Marega quitte le terrain en plein match

UA : Un sommet du NEPAD ouvert mercredi à Addis-Abeba en présence de huit chefs d’Etat

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Rwanda, des stades remplis d'habitants pris hors-jeu contre le Covid
L’ONU appelle à la cessation des hostilités en Libye, un an après le début de l’offensive militaire ...
Deux instruments de financement d’urgence du FMI pour riposter contre le Coronavirus
L’état de la pandémie en Afrique au 16 juillet 2020
Lutte contre le COVID-19 en Afrique: Des pays fragiles montrent l'exemple
L’impact du coronavirus sur la situation des femmes en Afrique
Libye : le gouvernement de Tripoli annonce un confinement général
L’état de la pandémie en Afrique au 19 juillet
Coronavirus: une employée de l'ONU parmi les 4 cas au Sénégal, une première mondiale
"Pata Pata", le tube de Miriam Makeba, recyclé contre le coronavirus
Report des éliminatoires de la CAN Total 2021 en raison du Coronavirus
Johannesburg héberge le 1er essai clinique d’un vaccin contre le Coronavirus en Afrique
L’état de la pandémie en Afrique au 25 juin 2020
Tchad/Covid-19: 15 jours de prison pour les réfractaires au port de masque en public
Covid-19 : Roch Kabore, IBK et Ali Bongo font don de leur salaire
En Libye, guerre et division du pays entravent la lutte contre le coronavirus
La ruée vers les côtes méditerranéennes en plein Covid-19 se poursuit
Coronavirus : la CNUCED appelle à la poursuite du fret maritime et l’ouverture des ports
Guérisseurs et charlatans à l'assaut contre le Coronavirus
Covid-19 au Maroc : report de la 47ème édition du trophée Hassan II du golf
Covid-19 : l’Afrique du sud franchit la barre des 1000 décès
L’état de la pandémie en Afrique au 5 juin 2020
La CEDEAO dément son approbation du Covid-Organics prisé ailleurs en Afrique
Crise du Covid-19 : les étudiants africains d’HEC Paris témoignent

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés