Kenya: le président s’excuse pour les brutalités policières

kenya

Le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, s’est excusé mercredi pour les « excès » de brutalité commis par la police dans la mise en œuvre du couvre-feu nocturne et a laissé entendre qu’il pourrait prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre le nouveau coronavirus.

« Je veux présenter mes excuses à tous les Kényans pour peut-être certains excès qui ont été commis » durant le couvre-feu, a déclaré le président Kenyatta, lors d’un échange par lien vidéo avec deux Kényans ayant guéri du coronavirus.

Depuis l’instauration vendredi du couvre-feu nocturne, la police n’a pas hésité à recourir aux gaz lacrymogènes et à bastonner les gens pour les disperser, notamment à Mombasa (sud-est) et Kisumu (ouest).

« Mais je veux vous assurer que si nous travaillons ensemble, que nous comprenons que ce problème nous concerne tous et que nous tirons tous dans le même sens, nous surmonterons » cette épidémie, a promis le chef de l’État.

« Je veux remercier tous ceux à Mombasa qui maintenant prennent le ferry de manière ordonnée », a-t-il donné en exemple.

Vendredi dans la cité portuaire de Mombasa la police a fait usage de gaz lacrymogènes et frappé à coups de bâton des dizaines d’habitants qui se massaient pour prendre un ferry reliant la ville à la côte sud du pays.

Des scènes similaires se sont déroulées à des arrêts de transports collectifs à Nairobi. Et à Kisumu, la police s’est opposée violemment à des commerçants qui refusaient de fermer leurs magasins dans des bidonvilles.

La police a aussi ouvert mardi une enquête sur la mort d’un enfant de 13 ans tué par balle sur son balcon d’un bidonville de Nairobi, après que des policiers ont, selon des témoins, tiré pour faire respecter le couvre-feu.

Ce couvre-feu est la principale mesure adoptée par le gouvernement kényan pour limiter la propagation du coronavirus. Il a aussi fermé les frontières, les établissements scolaires, et incité les gens à privilégier le télétravail et éviter les rassemblements.

Mais il s’est refusé pour l’instant à ordonner un confinement strict. M. Kenyatta a toutefois suggéré mercredi que cette option n’était pas écartée.

« En tant que gouvernement, nous nous préparons pour le pire. Mais ensemble avec les 47 millions de Kényans, nous espérons et prions pour ne pas avoir à prendre de mesures supplémentaires », a-t-il déclaré.

Le Kenya a jusqu’ici recensé 59 cas de coronavirus et un mort.

 

Ne ratez pas de nouvelles sur le COVID-19.

Coronavirus : Selon l’OMS l’Europe est désormais le « nouvel épicentre » de la pandémie

Football/FC Porto: Cible d’insultes racistes, Moussa Marega quitte le terrain en plein match

UA : Un sommet du NEPAD ouvert mercredi à Addis-Abeba en présence de huit chefs d’Etat

Ces articles devraient vous intéresser :

Coronavirus: alerte aux fake news, trois arrestations au Maroc
La Covid-19 contraint Rugby Africa à annuler la saison 2019-2020
L'aide extérieure sera essentielle pour soutenir l'Afrique contre le Covid-19 (FMI)
L’état de la pandémie sur le continent au 13 mai 2020
A Madagascar, l'armée livre une potion traditionnelle contre le Covid
Coronavirus : L’état de la pandémie en Afrique au 30 avril
Covid-19 : Pretoria refuse tout programme d'ajustement structurel du FMI
Avec le premier cas enregistré au Lesotho, tout l’Afrique est déjà atteinte par le coronavirus
Covid-19: L'isolement d'Abidjan nourrit la fuite de produits agricoles à la frontière avec le Ghana
Le Cameroun accusé d'avoir traité le coronavirus à la légère
Sénégal, Guinée : divergences autour de la réouverture des mosquées
Ne laissons pas la Libye se déliter (ONU)
Côte d'Ivoire: 250 milliards FCFA pour le cacao et les grandes cultures d'exportation
Côte d'Ivoire: destruction d'un centre contre le coronavirus par la population
L’état de la pandémie au 29 juillet 2020
Covid-19 : l'Egypte, au bord du précipice, résiste au virus
Covid-19/Ouganda : Museveni livre un tutoriel sur l'entretien de forme en confinement
Pénurie de tests au Nigeria, la situation est hors de contrôle
Coronavirus: une employée de l'ONU parmi les 4 cas au Sénégal, une première mondiale
Ethiopie : Abiy Ahmed met en garde l'opposition
La Libye menacée par la propagation du Covid-19 en raison de l’insécurité et d’un système de santé a...
Covid-19 : Les États ne doivent pas abuser des mesures d’urgence pour restreindre des contestations ...
COVID-19/ la CAF reporte le CHAN 2020
Fonds de l’UA contre la Covid-19 : les membres du comité de gestion désormais connus

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés