Tunisie: cinq ans de prison pour l’ancien président Ben Ali

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Le verdict a été prononcé mardi tard dans la soirée dans une affaire connue sous le nom de "Baraket Essahel" (une région au Sud de Tunis), dont l'ex-président Ben Ali est le principal accusé.

Les quatre accusés, en état de fuite, ont été également condamnés dans cette même affaire à 5 ans de prison ferme.
 

D'autres responsables sous l'ancien régime de Ben Ali ont écopé, dans le cadre de cette affaire, de peines de prison variant entre 3 et 4 ans. Parmi ces cadres, on cite surtout Abdallah Kallal, ancien président de la Chambre des conseillers sous Ben Ali et Mohamed Ali Ghazoui, ancien secrétaire d'Etat à la sécurité.
 

- Advertisement -

A l'issue des différents verdicts prononcés dans cette affaire, les dépens de l'action civile sont laissés à la charge des accusés qui doivent verser, entre autres, la somme de 50 mille dinars (plus de 34 mille dollars) au titre du préjudice moral.
 

L'affaire de Baraket Essahel remonte à 1991 dans laquelle 17 militaires ont été accusés de tentative de coup d'Etat contre le régime de l'ex-président Ben Ali.