L’Afrique du Sud va consacrer 10% de son Pib à la relance économique

Relance économique en Afrique du Sud

Relance économique en Afrique du Sud | L’Afrique du sud avec un peu plus de 3.400 cas de coronavirus est le pays d’Afrique subsaharienne le plus touché par la pandémie. C’est aussi le pays où la crise économique et sociale est la plus exacerbée avec en toile de fond, des violences dans les townships où le confinement enfonce un peu plus les populations dans la pauvreté. Pour redonner des couleurs à l’économie locale et calmer les esprits, le Président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé un plan de mesures économiques de 24 milliards d’euros.

La riposte lancée par les autorités sud-africaines est à la mesure de la vitesse à laquelle le virus s’est propagé dans le pays. Un confinement strict a été décrété depuis bientôt quatre semaines. Les sud-africains ont désormais interdiction de sortir s’acheter à boire des cigarettes, pratiquer une activité sportive ou même, promener leur chien. Ces mesures passent mal notamment dans les quartiers les plus pauvres où les habitants œuvrant pour la plupart dans l’informel, ont des difficultés à se nourrir. Les émeutes et scènes de pillage, ont éclaté dans les townships donnant lieu à des affrontements avec les policiers.

Relance économique en Afrique du Sud : Mesures sociales pour les plus défavorisés 

Face à cette recrudescence des violences, l’exécutif sud-africain a décidé de répondre avec des mesures sociales en faveur des couches les plus défavorisées. Mardi le Chef de l’Etat a annoncé un plan de relance économique de 24 milliards d’euros dont 2,5 milliards seront consacrés à l’augmentation des aides sociales, pour les prochains mois. Le programme d’aide alimentaire sera lui aussi renforcé avec 250 000 colis de nourriture distribués au cours des deux prochaines semaines, informe Cyril Ramaphosa.

Déjà préoccupées par la gestion de la crise sanitaire née du nouveau coronavirus,  les autorités sud-africaines doivent aussi se démener pour sauver les meubles s’agissant des perspectives de croissance et aussi contenter leurs populations en proie à la faim. Dans le même temps, les industriels eux aussi affectés par cette crise montent au créneau pour exiger un accompagnement étatique.

Boniface T.

Ne ratez pas de nouvelles sur le coronavirus.

Service de la dette: Le G20 offre un ballon d’oxygène d’un an à 44 pays africains

Les JO de Tokyo débuteront le 23 juillet 2021

L’état de la pandémie du coronavirus en Afrique au 16 avril

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés