Inégalités post-apartheid: Le Gouvernement alloue 700 mille hectares de terres cultivables à des agriculteurs noirs

Pretoria (© 2020 Afriquinfos)- Un programme de réparation des inégalités raciales engendrées par l’apartheid doit être lancé par les autorités sud-africaines le 15 octobre prochain. Ce sont quelque 700.000 hectares de terres agricoles qui seront alloués à des fermiers. La redynamisation du secteur agricole et la création d’emplois sous-tendent cette initiative.

L’Afrique du Sud n’en a pas encore fini avec son passé douloureux du fait de l’apartheid. Les inégalités sont encore criardes dans le pays dirigé par Cyril Ramaphosa. Bien qu’entre 1994 et 2018, 84 millions d’hectares ont été alloués à des «personnes autrefois désavantagées», on est encore loin du compte.

Les terres agricoles sont encore majoritairement détenues par les fermiers blancs. Aussi, le pouvoir de Pretoria a-t-il décidé du lancement d’un nouveau programme d’attribution de baux de trente ans sur des terres sous-utilisées ou libres. A condition que les loueurs s’engagent à les utiliser à des fins agricoles. Ce sont environ 896 fermes, soit un peu plus de 700.000 hectares de terres agricoles qui seront louées. Les acquéreurs ont la possibilité de racheter ces terres après quelques années.

«Au vu de notre histoire, l’ouverture d’un accès aux terres agricoles pour une production commerciale et une agriculture vivrière est une priorité nationale», a déclaré le président Cyril Ramaphosa. Et d’ajouter que «la propriété de la terre restant concentrée entre quelques mains, et la production agricole restant principalement le fait de fermiers commerciaux blancs, les effets de notre passé se font encore ressentir dans le présent», a-t-il souligné. En effet, ledit programme s’inscrit dans un projet plus large visant à atténuer les inégalités criardes issues du colonialisme puis du régime de ségrégation raciale issu de l’apartheid. Des faits historiques qui concentrent les terres aux mains de la minorité blanche.

L’agriculture est une priorité en Afrique du Sud. L’année dernière, 40% des habitants des zones rurales manquaient de nourriture et 60% des zones urbaines. En outre, deux millions de Sud-Africains ont perdu leurs emplois depuis le début de la pandémie de la Covid-19, leur Etat étant le pays le plus touché en Afrique par le virus.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés